Valora se fixe des objectifs ambitieux à moyen terme

Après avoir remporté l'appel d'offres des CFF pour 262 commerces de proximité dans les gares ...
Valora se fixe des objectifs ambitieux à moyen terme

Valora se fixe des objectifs ambitieux à moyen terme

Photo: KEYSTONE/WALTER BIERI

Après avoir remporté l'appel d'offres des CFF pour 262 commerces de proximité dans les gares, Valora se fixe des objectifs à moyen terme ambitieux.

Alors que le détaillant bâlois a bien entamé l'année 2019, ce dernier vise d'ici 2025 une croissance de ses ventes externes de 2 à 3% par an. La marge Ebit devrait elle s'étoffer de 0,2 point de pourcentage chaque année.

D'ici 2025, la marge bénéficiaire brute devrait progresser d'en moyenne 0,5 point de pourcentage par an, écrit mercredi Valora en préambule à sa journée des investisseurs. Quant au bénéfice par action, il devrait afficher un bond annuel de 7%, en particulier à compter de 2022.

Valora note cependant que les nouveaux objectifs de marge et de résultat ne seront pas atteints cette année et la suivante, conséquence des effets de l'appel d'offres que le groupe a remporté fin avril pour l'exploitation à compter de 2021 de 191 points de ventes K Kiosk, 8 kiosques Press&Books et 32 superettes 'Avec'. Au total, le groupe rhénan, qui compte pas moins de 1200 boutiques en Suisse, en exploitera 31 de plus.

Cette année et l'an prochain, Valora compte investir environ 60 millions de francs pour ces nouveaux sites. Fin avril, le groupe avait chiffré ces investissements à quelque 16 millions pour 2019 et 44 millions en 2020. Celui-ci confirme dès lors un résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (Ebit) de 90 millions cette année, alors qu'il était attendu entre 94 et 104 million en février.

Reste que Valora estime avoir bien entamé 2019, l'Ebit ayant augmenté entre janvier et fin mai de 9,3% en variation annuelle à 34 millions de francs. Le détaillant, qui emploie environ 15'000 collaborateurs, a dégagé l'année dernière un chiffre d'affaires en hausse de 6% à 2,1 milliards et un bénéfice net de 59 millions (+2,8%). L'Ebit avait lui bondi de 13,7% à 89,8 millions.

/ATS