Vaud: début de l'opération d'approvisionnement en eau

Le canton de Vaud lance l'opération Alpa 18. Il apportera ainsi de l'eau au bétail dans les ...
Vaud: début de l'opération d'approvisionnement en eau

Le ravitaillement en eau des chalets d'alpage vaudois a débuté

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Le canton de Vaud lance l'opération Alpa 18. Il apportera ainsi de l'eau au bétail d'une cinquantaine d'alpages du Jura et des Préalpes victimes de la sécheresse. Un poste de commandement a été installé à Gollion.

Quelque 40'000 têtes de bétail estivent actuellement dans les quelque 1000 alpages vaudois. La moitié d'entre eux se trouvent dans le Jura et l'autre dans les Préalpes, a déclaré Philippe Leuba, chef du Département de l'économie et du sport mardi devant la presse à Rossinière.

La consommation d'eau des bovins est conséquente: entre 80 et 150 litres d'eau par jour et par vache. L'orage de lundi n'a en rien réglé les problèmes de sécheresse sur les alpages, sous-jacents depuis plusieurs semaines, a poursuivi M. Leuba. La période d'avril à juillet 2018 a été la moins pluvieuse depuis 1927, a-t-il illustré.

Bassins et hélicoptères

L'opération se prépare depuis deux semaines. L'ensemble des alpages ont été contactés. Une cinquantaine d'entre eux demandent de l'eau à partir du milieu de cette semaine, a précisé le conseiller d'Etat.

Vendredi, le gouvernement a formellement pris la décision de mettre sur pied l'opération, de déclencher le plan Orca et de faire appel gratuitement à l'armée, notamment ses services d'hélicoptère.

L'armée a répondu positivement et très rapidement. 'Nous avons limité nos demandes à deux moyens que nous n'avons pas, les bassins et les hélicoptères', a relevé Denis Froidevaux chef de l'Etat-major cantonal de conduite (EMCC).

Eaux puisées dans les lacs

Lundi, les militaires du bataillon d'aide en cas de catastrophe ont installé deux bassins de 50 m3 pour effectuer la distribution de l'eau. L'un est situé aux Rochats au-dessus de Provence, l'autre au bord du lac de Joux à l'Abbaye. Ils permettent aux exploitants disposant du matériel nécessaire et aux camions-citernes de venir se ravitailler.

Dès mardi 8h00, deux hélicoptères Super Puma ont été engagés pour approvisionner les endroits qui ne sont pas accessibles par camions-citerne. 'On limite les rotations là où c'est strictement nécessaire', a ajouté le chef de l'EMCC.

L'eau est puisée dans les lacs de l'Hongrin, de Neuchâtel, de Joux et du Léman. La Sarine et la Grande Eau seront aussi sollicitées, mais les autres rivières seront prohibées, a précisé M. Froidevaux.

Jusqu'à fin août

Le dispositif qui se veut souple est prévu jusqu'à la fin du mois. Les décisions se prendront au jour le jour, en fonction des conditions météo. Le montant de cette aide apportée aux agriculteurs est estimé entre 60 et 80'000 francs et sera pris sur le budget ordinaire.

Une permanence téléphonique (021 316 51 21) est ouverte de 07h30 à 18h00. Elle recueille les demandes des exploitants d'alpages et les renseigne sur le dispositif mis en place.

Déjà en 2015

En 2015, le canton avait déjà déclenché une opération similaire, a rappelé Philippe Leuba. Celle d'aujourd'hui est de moindre envergure. Depuis la Direction générale de l'agriculture, de la viticulture et des affaires vétérinaires (DGAV) a incité les exploitations d'alpage à s'équiper pour le stockage de l'eau destiné au bétail, notamment dans le Jura.

Sur 1000, 80 posent problème aujourd'hui, note le chef du DES. Une dizaine a déjà pris des mesures pour stocker de l'eau ou augmenter les capacités des étangs de rétention dans le cadre des améliorations foncières. Entre 15 et 20 sont en procédure. Il en reste en gros une cinquantaine.

Pour l'heure, Vaud est le seul à avoir pris des mesures pour approvisionner les alpages touchés. Le canton de Fribourg a fait une demande. D'autres à l'instar de Berne se préoccupent de la question, selon M. Leuba.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus