Vaud: gros crédits pour la suite de la success story du m2

Le Grand Conseil vaudois a voté mardi des crédits pour le métro m2 et les études en vue de ...
Vaud: gros crédits pour la suite de la success story du m2

Vaud: gros crédits pour la suite de la success story du m2

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Le Grand Conseil vaudois a voté mardi des crédits pour le métro m2 et les études en vue de la construction du m3 à Lausanne. Les députés unanimes ont apporté leur soutien à un développement des transports publics nécessaire à toute une région.

La conseillère d'Etat Nuria Gorrite s'est félicitée de cette belle unanimité en faveur 'd'importants crédits qui vont entraîner une dynamique positive'. 'Le m2 a révolutionné la mobilité dans ce canton. Il s'agit de donner un développement à cette success story'.

Formellement, les deux crédits avalisés mardi concernent la participation cantonale (93,1 millions de francs) à la réalisation d'une interface multimodale à la gare et à la construction d'un nouveau tunnel pour le m2 sous la gare de Lausanne. Le second montant - à hauteur de 60,6 millions - est un crédit pour la poursuite des études du m2 et m3, notamment pour le tracé du m3 qui reliera la gare à la Blécherette, via le site de Beaulieu.

Deux voies sous la gare

Le montant destiné au m2 permettra de 'corriger l'erreur historique du tunnel à une voie sous la gare', a expliqué Alexandre Rydlo (PS), qui a salué 'un paquet de crédits bien réfléchis'. 'A la gare, on se donne aussi les moyens de réaliser une belle interface multimodale entre les trains CFF, les bus et les métros', a-t-il ajouté.

Les députés unanimes ont soutenu le développement du m2 - déjà saturé avec plus de 30 millions de voyageurs par an - et la future construction du m3. Mais quelques voix se sont élevées pour demander que les régions périphériques ne soient pas oubliées.

Un investissement pour tout le canton

La concentration des emplois, des services, des lieux de loisirs et de formation à Lausanne font que ceux qui utilisent le m2 - et bientôt le m3 - proviennent de l'ensemble du canton, a répliqué Mme Gorrite. Les métros sont 'un trait d'union indispensable entre la gare de Lausanne et leur destination finale', a ajouté la présidente du Conseil d'Etat vaudois.

Le député Guy Gaudard (PLR) s'est étonné de l'importance du crédit d'étude - 60,6 millions - destiné pour l'essentiel au métro m3. Pour Nuria Gorrite, ce chiffre est à mettre en relation avec le montant global des travaux qui seront engagés et qui s'élèvent à plus de 850 millions. Il s'agit en outre d'une réalisation 'complexe, en milieu urbain et avec un très haut niveau de technicité', a-t-elle expliqué.

Bientôt le tour du m1

La conseillère d'Etat a annoncé que le métro m1 ne sera pas oublié. Le Conseil d'Etat vient d'adopter un crédit d'étude de 800'000 francs pour le développement du m1. En une trentaine d'années, cette ligne a quasiment quadruplé son offre sans adapter son infrastructure. Une réflexion est en cours au sein d'un groupe de travail regroupant le canton, les Hautes Ecoles et les communes.

/ATS
 

Actualités suivantes