Vins suisses en dégustation un mois durant

Née il y a plus de trente ans, la tradition des caves ouvertes s'est étendue à toute la Suisse ...
Vins suisses en dégustation un mois durant

Vins suisses en dégustation un mois durant

Photo: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Née il y a plus de trente ans, la tradition des caves ouvertes s'est étendue à toute la Suisse. Durant tout le mois de mai, le public pourra déguster les vins du dernier millésime dans plus de 700 caves du pays.

La manifestation a la particularité d'être totalement décentralisée. Chacune des six régions viticoles l'organise à son gré. PLus de la moitié des producteurs suisses participent à l'événement qui attire jusqu'à 200'000 personnes, communique l'organisme de promotion des vins suisses Swiss Wine.

La Suisse alémanique sera la première à ouvrir les feux le 1er mai. De Berne aux Grisons, en passant par le lac de Constance, plus de 200 producteurs sont prêts à accueillir le public les 1er, 5 et 6 mai. A Neuchâtel, une trentaine de caves ouvrent leurs portes les 4 et 5 mai.

Près de 250 encaveurs valaisans seront mobilisés du 10 au 12 mai pour le pont de l'Ascension. Le week-end suivant, celui de la Pentecôte les 19 et 20 mai, ce sera au tour de près de 300 caves vaudoises et une soixantaine d'encaveurs tessinois d'accueillir le public. Le mot de la fin est réservé à une septantaine de producteurs genevois le 26 mai.

Rencontre et découverte

Vin, convivialité, échanges, produits du terroir, toutes les régions mettent en avant l'authenticité et le contact privilégié avec les producteurs pour séduire le public. La publicité bannit la voiture. Les transports publics y jouent les premiers rôles avec des offres de tickets combinant entrées et transports ou même nuitées. Sans exclure la balade à pied à la découverte du vignoble.

L'étalement de la manifestation sur tout un mois est une invitation à découvrir des crus au-delà de sa propre région de résidence. Car la concurrence est vive avec les vins étrangers, indique Swiss Wine. L'an dernier, la consommation de vin a diminué de 1,6% pour s'établir à 250 millions de litres.

La part des vins suisses représente 35%. Mais leur consommation a subi une baisse plus forte que celle des vins étrangers. En 2017, les Suisses ont bu 87 millions de litres de vins suisses, 2,5% de moins qu'en 2016, et 163 millions de litres de vins étrangers, en baisse de 1,1%. La diminution affecte les vins rouges. La consommation de vins blancs est en revanche en hausse.

/ATS
 

Actualités suivantes