Viola Amherd veut faire la lumière sur les pratiques de parrainage

La conseillère fédérale Viola Amherd veut éclaircir les pratiques en matière de parrainage ...
Viola Amherd veut faire la lumière sur les pratiques de parrainage

La conseillère fédérale Viola Amherd veut éclaircir les pratiques en matière de parrainage au sein de son département. En aucun cas l'administration ne devrait subir des influences extérieures par le biais de ces partenariats, estime la ministre.

La cheffe du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) a précisé ses objectifs dans un mandat de révision interne daté du 3 juillet et cité par le Sonntagsblick, que Keystone-ATS s'est également procuré.

La conseillère fédérale PDC y émet le constat suivant: les dons en provenance de sponsors ont tendanciellement gagné en importance ces dernières années, en raison de la diminution des ressources budgétaires. L'administration publique doit impérativement éviter de subir toute forme d'influence involontaire par ce biais, même en apparence, souligne la ministre. C'est pourquoi l'acceptation d'argent issu du parrainage doit être régie par des règles strictes.

La récente affaire du financement du pavillon suisse à Dubaï - à laquelle devait participer le cigarettier Philip Morris - montre à quel point le sponsoring peut devenir un thème délicat. Le cigarettier devait participer au financement du pavillon suisse à l'Exposition universelle de Dubaï à hauteur de 1,8 million de francs.

Il n'y a cependant aucun lien de cause à effet entre cette affaire et l'examen mené au sein des services du DDPS, selon son porte-parole, Renato Kalbermatten. L'affaire a été révélée par la presse et a suscité des réactions après que Viola Amherd ait décidé de ce mandat de révision. Il s'avère toutefois que les directives du DDPS en matière de parrainage et de publicité sont obsolètes et doivent être révisées.

Ruag, Pilatus et entreprises locales

Les personnes procédant à cet examen interne du DDPS doivent rendre leur rapport à la fin octobre. Elles doivent bénéficier d'ici là d'un accès illimité 'à l'ensemble des documents, des personnes concernées et des locaux du DDPS'. Leur tâche consiste à se procurer une vision d'ensemble et à identifier les points nécessitant d'être adaptés.

Le DDPS cite plusieurs exemples de manifestations ayant fait intervenir des sponsors et des partenariats publicitaires avec des entreprises ces dernières années. Il évoque en particulier les jubilés des bases aériennes de Dübendorf (ZH) en 2014, d'Alpnach (OW) et Meiringen (BE) l'année suivante, lesquelles fêtaient respectivement 100 ans, 50 ans et 75 ans d'existence.

Des entreprises d'armement sont intervenues dans le parrainage, ainsi que des grandes entreprises - comme Ruag, Pilatus et Swisscom - mais aussi des sociétés locales, actives dans les secteurs du transport, du commerce de marchandises ou des remontées mécaniques.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus