Zur Rose ouvre une 3e pharmacie intégrée dans Migros à Zurich

Dans le cadre de sa collaboration avec Migros, Zur Rose ouvre une troisième pharmacie intégrée ...
Zur Rose ouvre une 3e pharmacie intégrée dans Migros à Zurich

Zur Rose ouvre une 3e pharmacie intégrée dans Migros à Zurich

Photo: KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

Dans le cadre de sa collaboration avec Migros, Zur Rose ouvre une troisième pharmacie intégrée au supermarché du géant orange. Après Bâle et Berne, c'est au tour de la Migros de Limmatplatz à Zurich d'accueillir dès jeudi ce nouveau concept de pharmacies shop-in-shop.

Les produits vendus au sein de la pharmacie intégrée seront proposés aux mêmes conditions 'avantageuses' qu'en ligne. 'En moyenne, les médicaments soumis à ordonnance sont 12% moins chers que dans les autres pharmacies et les produits de santé jusqu'à 40% moins chers', assure Zur Rose lundi dans un communiqué.

Zur Rose met également l'accent sur l'aspect pratique de combiner les achats de produits pharmaceutiques avec les courses pour les besoins quotidiens. Les clients pourront également venir retirer leurs médicaments commandés en ligne.

Zur Rose teste actuellement son concept de pharmacies directement intégrées dans les supermarchés Migros, un projet dont la phase pilote doit se terminer d'ici la fin de l'année. Après l'ouverture d'une première filiale au sein de la Migros de Marktgasse à Berne en juillet 2017, une deuxième a vu le jour dans la Migros Claramarkt à Bâle en juin dernier.

Zur Rose est propriétaire des pharmacies 'shop-in-shop' et verse un loyer à Migros, a précisé une porte-parole de la pharmacie en ligne à AWP, sans dévoiler les détails financiers. Les filiales sont indépendantes et les transactions sont réalisées séparément de celles du supermarché, a-t-elle ajouté. Les clients peuvent néanmoins gagner des points de fidélité du géant orange avec leurs achats de produits pharmaceutiques.

D'autres emplacements à l'étude

Pour Zurich, Zur Rose se souhaite le même succès que pour les deux premières filiales, à Berne et à Bâle. 'Jusqu'ici, nous sommes très satisfaits du développement. Les clients ont accueilli les deux pharmacies shop-in-shop de manière très positive: celles-ci répondent visiblement à un besoin', a souligné la porte-parole.

L'ouverture des trois filiales à Berne, Bâle et Zurich avait été prévue par la direction en janvier dernier, sous réserve que le succès pour la première pharmacie 'shop-in-shop' soit au rendez-vous. Dès le début de l'année prochaine, des décisions seront prises concernant la poursuite du projet. 'Nous tablons sur 20 à 30 pharmacies shop-in-shop en Suisse', a indiqué la porte-parole.

Quant à savoir si la Suisse romande fera partie du déploiement, la question est ouverte. 'La Romandie est naturellement un marché intéressant, mais nous restons jusqu'à la fin de l'année dans la phase de test. Nous étudions d'autres emplacements dans les centres urbains, en nous concentrant sur les cantons où les médecins ne vendent pas les médicaments (propharmacie)', a souligné la porte-parole. Les cantons romands interdisent la propharmacie.

/ATS