Zurich relocalise des emplois en Suisse et ailleurs

Zurich Insurance veut rapatrier des tâches qu'il sous-traite à d'autres entreprises. 'Nous ...
Zurich relocalise des emplois en Suisse et ailleurs

Zurich relocalise des emplois en Suisse et ailleurs

Photo: KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

Zurich Insurance veut rapatrier des tâches qu'il sous-traite à d'autres entreprises. 'Nous avons constaté que l'externalisation ne présente pas toujours de valeur ajoutée', explique le patron de l'assureur zurichois, Mario Greco.

Et la qualité des services fournis par des tiers n'a pas toujours répondu à nos attentes, souligne dimanche le directeur général de la firme dans les colonnes du SonntagsBlick.

Selon lui, l'externalisation des emplois n'apporte rien du tout s'il s'agit de tirer parti uniquement des différences de salaires entre pays. 'Après quelques années, l'écart salarial est comblé. Et l'entreprise doit à nouveau délocaliser, comme par exemple en Asie', poursuit Mario Greco. Pour lui, l'externalisation est positive uniquement si la compétence externe est supérieure à l'interne.

Le groupe zurichois veut relocaliser non seulement des emplois dans l'informatique mais aussi dans son administration. Ces postes proviennent principalement d'Europe de l'Est.

'Mais tous ne reviennent pas en Suisse. Ils retournent aussi dans les pays auxquels ils ont été enlevés', ajoute le patron. Ce dernier ne précise toutefois pas, dans l'interview, combien de postes sont concernés par ces relocalisations.

Milliard de francs d'économies

Mario Greco a pris les rênes de l'entreprise en mars 2016. Juste avant sa prise de fonction, en février 2016, la société a fait part de son intention de supprimer ou de délocaliser 8000 postes sur les 55'000 que comptait alors le groupe au niveau mondial. Mais début août de la même année, le directeur général a indiqué avoir renoncé à cet objectif.

La firme souhaite cependant toujours économiser. Elle vise une réduction de coûts de 1,5 milliard de dollars (1,47 milliard de francs) d'ici 2019.

/ATS