Chris Brown fera 1000 heures de travaux d'intérêt général

Le régime de liberté conditionnelle du rappeur américain Chris Brown a été rétabli vendredi en échange de 1000 heures supplémentaires de travaux d'intérêt général, a-t-on appris auprès de la cour. Il avait été condamné en 2009 pour avoir frappé la chanteuse Rihanna, son ancienne compagne.

La liberté conditionnelle du jeune homme de 24 ans avait été révoquée récemment, dans l'attente du dénouement d'une affaire de délit de fuite, après un accident de la route sans gravité.

Chris Brown a été blanchi dans cette affaire jeudi. Un juge de la Cour supérieure de Los Angeles a rétabli vendredi son régime de liberté surveillée, qui doit normalement s'achever en 2014.

Le chanteur s'est en revanche engagé à accomplir 1000 heures supplémentaires de travaux d'intérêt général, en plus des 180 jours déjà effectués.

"Invraisemblances"

Le bureau du procureur a émis des doutes sur la réalisation effective de ces 180 jours, après avoir relevé "d'importantes invraisemblances" dans les rapports.

Mais l'avocat de Chris Brown, Mark Geragos, a rejeté ces allégations, affirmant que l'accusation "avait choisi d'ignorer les preuves véritables avec pour seul but de trouver quelqu'un, qui que ce soit, pour dire qu'il ne travaillait pas".

"Ils ont aussi choisi d'ignorer leurs propres rapports, émanant de nombreuses personnes qui ont vu (Chris Brown) non seulement travailler, mais aussi réaliser des travaux manuels très pénibles", ajoute-t-il dans des documents transmis au juge.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes