L'exposition Toutankhamon a attiré 175'000 visiteurs à Genève

La monumentale exposition itinérante "Toutankhamon - son tombeau et ses trésors", qui s'est achevée à Genève, a attiré 175'000 visiteurs depuis son ouverture le 20 septembre. Le démontage prendra plusieurs jours. L'exposition se déplacera ensuite à Linz, en Autriche.

Au total, plus de 30'000 écoliers romands ont pu se familiariser avec les rites funéraires de l'Egypte ancienne et découvrir la sépulture du jeune pharaon, ont fait savoir les organisateurs. L'exposition à Palexpo des répliques du tombeau de Toutankhamon sur 4000 m2 représentait une première en Suisse romande.

Les visiteurs ont pu admirer les trois chambres funéraires et une vaste collection des principaux trésors de Toutankhamon tels qu'ils ont été mis au jour par Howard Carter et son équipe en 1922. Tous les objets mis en scène sont des reconstitutions.

L'exposition place le visiteur dans la peau de l'égyptologue britannique qui se retrouve face au fabuleux trésor enfoui depuis des millénaires dans la Vallée des Rois. "Toutankhamon - son tombeau et ses trésors" compte parmi les plus grandes expositions itinérantes jamais créées.

Deux Allemands, Paul Heinen et Wulf Kohl, sont à l'origine du projet. Ils ont d'abord voulu monter leur exposition à Hambourg. Ne trouvant pas de lieux adaptés, ils se sont rabattus sur l'ancienne fabrique Toni à Zurich.

Première à Zurich

Pour sa première sur les bords de la Limmat en 2008, l'exposition avait attiré 260'000 visiteurs et avait été prolongée de deux mois. Trop fragiles, les oeuvres originales qui se trouvaient dans le tombeau de Toutankhamon ne peuvent plus être déplacées. Le masque en or du pharaon, par exemple, ne voyage plus depuis les années 1980.

Outre Zurich, l'exposition s'est déjà arrêtée à Budapest, Madrid, Dublin, Manchester, Séoul, Bruxelles, Paris, Amsterdam, Prague et Berlin. Une précédente exposition sur le pharaon égyptien qui, elle, présentait des objets originaux, une cinquantaine, avait attiré 600'000 personnes au Musée Beyeler à Bâle en 2004.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus