La famille de Grégory envisage d'attaquer le festival montreusien

La famille du petit Grégory Villemin prépare une plainte contre le Montreux Jazz Festival (MJF). En cause, l'utilisation d'une photo de leur enfant assassiné en 1984 pour illustrer une publicité dans le journal de la manifestation.

Me Thierry Moser, avocat des parents, a précisé que le principe d'une action devant les tribunaux helvétiques contre les organisateurs du festival, en tant que personne morale, était retenu. Il a précisé qu'il devait encore en affiner les modalités.

"Il s'agit de sanctionner un comportement inacceptable qui a occasionné un préjudice considérable aux parents de Grégory", a-t-il dit.

"Erreur regrettable"

Mardi, un internaute a révélé que la photo de l'enfant a été utilisée en toile de fond pour une publicité pour la garderie du festival en dernière page de son journal "Montreux Jazz Chronicle".

Sur leur site Internet, les organisateurs du MJF ont expliqué qu'il s'agissait d'une "erreur regrettable". Une jeune graphiste ayant recherché une image d'enfant a trouvé celle du petit Grégory, mais elle ignorait tout du drame survenu en 1984.

Affaire non résolue

Le directeur du MJF Mathieu Jaton a présenté les excuses du festival "à toutes les personnes qui ont pu être touchées ou heurtées par cette publication." Pour Thierry Moser, cette explication "n'exonère pas" les organisateurs de leur responsabilité.

L'assassinat du petit Grégory, qui n'a jamais été résolu, a été une des plus retentissantes affaires judiciaires des trente dernières années en France. Le corps du garçon de quatre ans avait été retrouvé en dans une rivière des Vosges, les mains et les jambes liées, à quelques kilomètres du domicile de ses parents.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus