Nouveau record de fréquentation pour le festival NIFF de Neuchâtel

Le Festival international du film fantastique de Neuchâtel (NIFF) continue d'attirer une foule d'amateurs du genre. Avec 31'000 entrées, la 13e édition, qui s'est achevée samedi soir, a connu un nouveau record de fréquentation, se réjouissent les organisateurs. "Dark Touch" de Marina de Van a remporté le premier prix.

Le jury international a décerné le "Narcisse" du meilleur film à "Dark Touch", car il a apprécié "la combinaison originale entre genre horrifique et conte moral". La réalisatrice française a réussi à utiliser le surnaturel pour atteindre une vérité et capter un aspect invisible de la réalité, a-t-il salué.

"Dark Touch" a aussi raflé le Prix de la Jeunesse octroyé par le jury du Lycée Denis de Rougement et le Prix Mad Movies attribué par le magazine français du même nom, spécialisé dans le cinéma fantastique.

Le jury international a également décerné une mention spéciale à "Chimères" d'Olivier Béguin. Premier long métrage du Neuchâtelois, et premier film helvétique jamais montré en compétition internationale au NIFF, ce drame horrifique raconte la descente aux enfers d'un couple après un incident sanglant en Roumanie.

Le "Narcisse" du meilleur court-métrage suisse a été attribué à "Palim Palim" de Marina Klauser (ZH) et Pia Hellenthal (D). Les deux réalisatrices de 28 ans racontent dans cette fiction de vingt minutes la trajectoire de sept personnages dans un motel perdu sur une route de campagne.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus