Afrique du Sud: nouvelle visite de Zuma au chevet de Mandela

Nelson Mandela, hospitalisé à Pretoria depuis le 8 juin, se trouve toujours dans un état critique, mais stable, a annoncé jeudi le gouvernement sud-africain. Cette dernière annonce fait suite à une nouvelle visite du président Jacob Zuma au chevet de Mandela.

Agé de 94 ans, l'ancien président, icône de la lutte anti-apartheid, souffre d'une affection pulmonaire datant de ses longues années de détention à Robben Island, près du Cap, durant lesquelles il a contracté la tuberculose.

Son épouse Graça Machel a assuré jeudi que le vieil homme ne souffrait pas. "Cela fait maintenant environ 25 jours que nous sommes à l'hôpital. Même si Madiba n'a pas toujours été bien, il n'a jamais souffert", a-t-elle indiqué à des journalistes en marge d'une conférence de presse de la Fondation Mandela à Johannesburg.

Mme Machel, qui a passé la plupart de son temps au chevet du grand homme depuis son hospitalisation le 8 juin, s'exprimait en marge de la présentation du "Nelson Mandela Sport & Culture Day", le 17 août, qui verra notamment les équipes sud-africaines de rugby et football, les Springboks et les Bafana Bafana, affronter respectivement l'Argentine et le Burkina Faso à Soweto.

Anniversaire le 18 juillet

La Fondation organisera le même jour à Pretoria sa conférence annuelle dédiée à Mandela, avec pour orateur Mo Ibrahim, milliardaire britannique d'origine soudanaise qui oeuvre pour une meilleure gouvernance en Afrique.

Les Sud-Africains et tous les citoyens du monde sont également invités à multiplier les bonnes actions lors du prochain "Mandela Day", le 18 juillet, jour où le héros de la lutte contre l'apartheid doit fêter ses 95 ans.

Par ailleurs, les dépouilles de trois enfants de Nelson Mandela, exhumés sur ordre de justice, ont été remises en terre jeudi à Qunu (sud), le village d'enfance du père de la nation sud-africaine, où il veut être enterré.

L'aîné de ses petits-fils, Mandla Mandela, avait décidé unilatéralement en 2011 de déplacer les corps de son père, de sa tante et de son oncle vers le village natal de son grand-père, Mvezo, dont il est le chef traditionnel.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes