Anders Behring Breivik se dit "très sympathique en temps normal"

Anders Behring Breivik, jugé pour avoir tué 77 personnes l'an dernier en Norvège, a affirmé vendredi, au cinquième jour de son procès, être quelqu'un de "très sympathique en temps normal". Mais il a dû refouler ses émotions dès 2006 afin de pouvoir perpétrer ses attaques.L'extrémiste de droite de 33 ans a indiqué avoir recouru à un "mécanisme de défense" et qu'il avait "déshumanisé" ses victimes. Il a expliqué avoir notamment pratiqué la méditation et coupé ses liens sociaux en 2006 en vue de se préparer aux deux attaques. /SERVICE


Actualisé le