Année record pour le programme de formation européen Erasmus

Jamais encore le programme européen de formation Erasmus n'avait attiré autant d'étudiants qu'en 2012-2013, selon les chiffres publiés par l'Union européenne (UE). Près de 270'000 personnes ont ainsi bénéficié du programme d'échanges universitaires durant cette année scolaire.

La participation au programme européen a en effet progressé de 6% par rapport à l'année 2011-2012. Tous les Etats membres de l'UE et de l'AELE ainsi que la Turquie y ont pris part.

Sur les 270'000 bénéficiaires d'Erasmus, 2880 proviennent de Suisse, indique la Fondation.ch pour la collaboration confédérale. De plus, 110 étudiants des universités helvétiques ont étudié dans un pays non membre de l'UE grâce à des bourses suisses.

Les femmes ont été légèrement plus nombreuses à participer (58,5%) que les hommes (41,5%).

Augmentation générale

Au total, trois millions d'étudiants ont profité d'Erasmus depuis ses débuts, il y a 27 ans. Le programme permet de poursuivre une formation durant trois à douze mois dans une université ou une haute école européenne ou de faire un stage dans une entreprise ou une fondation.

Le nombre de participants à Erasmus a augmenté dans la plupart des pays.

L'Espagne préférée

L'Espagne est la destination préférée, devant l'Allemagne et la France. La Suisse arrive à la 19e place sur 33. Les destinations favorites des étudiants suisses étaient l'Allemagne, la France, l'Espagne et la Grande-Bretagne.

En moyenne, un participant à Erasmus a passé 6,2 mois à l'étranger et a reçu 272 euros (330 francs) par mois. Avec 143 euros, les Espagnols ont reçu les contributions les plus basses, alors que les Liechtensteinois ont bénéficié des plus hautes avec 616 euros. En Suisse, le montant a atteint 220 euros par mois, et 370 euros pour ceux qui ont fait un stage.

Les sciences sociales, économiques et le droit (41%) ont été les matières les plus recherchées, devant les sciences humaines et les arts (22%) et les études d'ingénieur (16%).

Suisse exclue d'"Erasmus+"

Les Suisses ont pu participer au programme Erasmus jusqu'à la fin 2013. Mais après le "oui" des citoyens helvétiques à l'initiative anti-immigration de l'UDC le 9 février dernier, l'UE a suspendu toutes les négociations avec la Suisse, y compris "Erasmus+", le successeur du programme Erasmus.

Pour assurer l'échange d'étudiants, le Conseil fédéral a décidé d'allouer des fonds à hauteur de 22,7 millions de francs à "Erasmus+".

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes