Barack Obama en visite à Ryad distingue une militante saoudienne

Le président américain Barack Obama a conclu samedi sa visite en Arabie par un signe aux défenseurs des droits. Il a distingué une militante saoudienne le jour même où des femmes ont appelé à défier l'interdiction de conduire.

Avant de s'envoler pour les Etats-Unis à bord de l'avion Air Force One, M. Obama a rencontré à son hôtel de Ryad Maha Al-Munif, une militante qui a récemment reçu un prix du département d'Etat récompensant les "femmes courageuses".

Cette femme médecin dirige le programme national pour la sécurité de la famille, qu'elle a fondé en 2005 pour lutter contre les violences conjugales et la maltraitance des enfants dans le royaume. Elle n'avait pas pu se rendre à Washington début mars pour recevoir son prix.

Appel à prendre le volant

M. Obama, posant avec Mme Munif pour les photographes, a salué ses efforts "pour convaincre (les Saoudiens) qu'il s'agit d'un dossier qui sera important à long terme". "Nous sommes très très fiers de vous et reconnaissants pour tout le travail que vous faites ici", a-t-il ajouté.

L'entrevue avec Mme Munif a eu lieu alors que des militantes ont appelé les Saoudiennes à défier l'interdiction de conduire et à prendre le volant une nouvelle fois samedi. "Nous avons fixé une journée chaque mois pour poursuivre notre campagne. Elle coïncide ce mois-ci avec la visite du président Obama", a déclaré la militante Madiha Al-Ajrouch.

Droits humains écartés

M. Obama a rencontré vendredi soir le roi Abdallah pour un entretien surtout consacré aux sujets qui ont provoqué des frictions ces derniers mois entre Washington et Ryad, la guerre civile en Syrie et les négociations sur le programme nucléaire iranien.

Mais il n'a pas abordé la question des droits de l'homme avec son hôte, a reconnu un haut responsable américain.

/ATS


Actualisé le