Aracaju: 122 otages suite à une mutinerie dans une prison

Des détenus d'une prison dans le nord-est du Brésil ont pris 122 personnes en otages samedi, a indiqué une porte-parole de l'établissement pénitentiaire. La situation est désormais "calme" et des "négociations" devaient reprendre tôt dimanche matin.

Cent dix-huit otages sont des membres de famille de détenus et les quatre autres du personnel de la prison, a précisé Sandra Melo, porte-parole de l'établissement "Advogado Jacinto Filho" à Aracaju, dans l'Etat de Sergipe (nord-est).

"Nous ne croyons pas que les prisonniers vont s'en prendre à leur propre famille", a expliqué le responsable de la police militaire de l'Etat de Sergipe, Mauricio Iunes. Mais "les agents de la prison sont, eux, des otages", a-t-il cependant ajouté.

Un demi-million de détenus

La mutinerie s'est produite dans une aile de la prison qui compte 123 détenus, sur un total de 476 prisonniers. Les motivations des mutins demeurent peu claires.

Cette mutinerie survient à 26 jours de l'ouverture de la Coupe du monde de football (12 juin-13 juillet), marquée par une importante contestation sociale. L'Etat de Sergipe n'accueille aucune épreuve de la compétition.

Environ 548'000 détenus sont actuellement enfermés dans les prisons brésiliennes surpeuplées.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes