Arrestation du chef des Frères musulmans égyptiens

Les autorités égyptiennes ont procédé à l'arrestation du chef de file des Frères musulmans, Essam el Erian Cet évènement constitue nouvel épisode de la répression menée par le gouvernement contre les islamistes.

"Oui, il a été arrêté et des précisions seront bientôt rendues publiques", a dit une source au ministère de l'Intérieur, mercredi. Erian, vice-président du Parti Liberté et Justice (PLJ), émanation de la confrérie, a été appréhendé dans une résidence du quartier du Nouveau Caire où il se cachait, précise l'agence de presse Mena.

La presse locale a publié une photo décrite comme prise au moment de son arrestation et montrant Erian souriant debout à côté d'un lit avec deux duvets.

Depuis l'éviction du président islamiste Mohamed Morsi par l'armée le 3 juillet, les autorités égyptiennes ont multiplié les arrestations de membres des Frères musulmans inculpés d'incitation à la violence contre les militaires.

Plus d'un millier de morts

Plus d'un millier de personnes, dont des soldats, sont mortes dans les violences consécutives à la mise à l'écart de Mohamed Morsi, premier président égyptien démocratiquement élu.

La confrérie a été interdite par la justice au mois de septembre et ses avoirs financiers ont été saisis, le gouvernement affirmant que l'organisation incitait à la violence et au terrorisme.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes