Avantage au centre-gauche à Rome, chute de la participation

Le candidat de la gauche pour la mairie de Rome est arrivé en tête du premier tour des élections municipales de dimanche et lundi en Italie. Mais un second tour devrait probablement avoir lieu le mois prochain. Ce scrutin n'a pas mobilisé les foules et a été marqué par un recul du Mouvement 5 Etoiles.

Ignazio Marino, candidat du Parti démocrate (PD), devrait obtenir environ 42% des voix, selon les premières projections. Son rival de centre-droit, le maire sortant Gianni Alemanno, membre du Peuple de la liberté (PDL), recueillerait quant à lui 30% des suffrages.

Si les résultats officiels confirment ces projections et qu'aucun candidat ne dépasse les 50%, un second tour sera organisé les 9 et 10 juin entre les deux hommes. Donné à seulement 13%, Marcello De Vito, candidat du Mouvement cinq étoiles (M5S) qui recueille le vote contestataire, devrait quant à lui être éliminé dès le premier tour.

Recul du M5S

Au total, quelque sept millions d'Italiens étaient appelés à voter dimanche et lundi pour élire les maires de 564 communes, dont Ancône, Brescia, Pise et Sienne, et le parlement régional de la Vallée d'Aoste.

Le maire sortant de Pise, Marco Filippeschi (PD), devrait être réélu dès le premier tour, selon les premières projections. Dans les autres villes, un ballottage est attendu. Ces seconds tours devraient opposer essentiellement les candidats du Parti démocrate et du Peuple de la liberté.

Le M5S de l'ex-humoriste Beppe Grillo, qui avait réalisé une percée inattendue lors des législatives de février en s'adjugeant un quart des suffrages, recule même s'il juge que son résultat n'est "pas dramatique".

Chute de la participation

La participation moyenne s'est établie à 67,36% , en baisse de plus de onze points par rapport au même scrutin précédent en 2008 (78,9%), selon les chiffres du ministère de l'Intérieur. A Rome, l'affluence a été encore plus faible, avec un taux de participation de 52,8%, contre 73,52% lors des précédentes municipales.

/SERVICE


Actualisé le