Boeing disparu: Canberra très confiant dans les signaux détectés

Le premier ministre australien Tony Abbott s'est déclaré vendredi "très confiant" dans le fait que les ultrasons détectés dans le sud de l'océan Indien provenaient des boîtes noires du Boeing 777 disparu. "Nous avons énormément réduit le périmètre des recherches", a-t-il ajouté.

L'Australie coordonne les recherches internationales menées dans le sud de l'océan Indien, pour tenter de retrouver l'épave du Boeing de Malaysia Airlines disparu depuis le 8 mars avec 239 personnes à bord alors qu'il reliait Kuala Lumpur à Pékin.

Le vaste dispositif naval et aérien déployé dans la zone où l'avion s'est probablement abîmé n'avait rien donné jusqu'à la détection le week-end dernier de signaux émettant à des fréquences hautes, identiques à celles produites par les balises des boîtes noires.

Hora fugit

Les enquêteurs sont depuis lancés dans une course contre la montre pour repérer les boîtes noires avant que les balises sonores ne s'éteignent à jamais après l'épuisement des batteries, dont la durée théorique de vie est d'une trentaine de jours.

"Nous arrivons au point où le signal, et ce en quoi nous sommes très confiants, qu'il s'agisse des boîtes noires, commence à faiblir", a rappelé Tony Abbott, selon des propos diffusés sur Sky News.

"Nous espérons obtenir le plus d'informations possible avant l'expiration définitive du signal", a-t-il ajouté.

Le premier ministre australien a précisé ne pas vouloir fournir d'avantage de détails avant d'avoir informé le président chinois Xi Jinping des derniers résultats de l'enquête. 153 des 239 personnes à bord du MH370 étaient de nationalité chinoise.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes