La disparition semble "délibérée" - Perquisition chez le pilote

Les communications à bord du Boeing 777, disparu il y a exactement une semaine, ont été désactivées, et son changement de trajectoire est l'oeuvre d'"une action délibérée" dans l'avion, ont annoncé samedi les autorités malaisiennes. Une perquisition a été effectuée au domicile du pilote alors que les recherches de l'appareil ont été suspendues.

Les mouvements du Boeing 777 de Malaysia Airlines, qui avait brusquement changé de cap pour s'orienter vers la péninsule malaisienne, "sont cohérents avec une action délibérée de quelqu'un à l'intérieur de l'avion", a déclaré le Premier ministre malaisien Najib Razak, lors d'une conférence de presse.

Les enquêteurs pensent "avec un haut degré de certitude" que les systèmes de transmission de données "ont été désactivés".

L'appareil a ensuite quitté sa trajectoire, à mi-chemin entre la Malaisie et le Vietnam, une heure après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin, avec 239 personnes à bord. Il était 01h30 du matin (heure locale) le 8 mars dernier.

L'enquête se poursuit

Des contacts satellites indiquent que l'avion a continué de voler pendant plus de six heures et demie vers l'Océan indien après avoir disparu des écrans radars civils.

Mais "malgré des informations de presse évoquant un détournement, je souhaite être très clair: nous en sommes encore à enquêter sur toutes les possibilités qui ont pu provoquer le changement de direction du MH370", a précisé le chef de gouvernement.

Les données satellitaires collectées ne permettent cependant pas de savoir l'endroit où l'appareil se trouvait, au terme des presque sept heures de vol.

Recherches suspendues

Ces informations ont poussé la Malaisie, qui coordonne l'effort international de recherche (14 pays, 58 avions, 43 navires) à mettre fin à ses opérations à l'est de la péninsule, en mer de Chine méridionale. "Nous réexaminons le déploiement de nos forces", a déclaré le chef du gouvernement.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a lui appelé la Malaisie à lui fournir des informations plus précises au sujet du vol. La Chine veut que la Malaisie englobe davantage de pays dans les recherches.

Par ailleurs, la police a entamé samedi une perquisition au domicile du pilote du Boeing 777 de Malaysia Airlines, sans donner davantage de précisions.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes