Boeing disparu: le mauvais temps interromp les recherches

Les recherches. dans l'océan Indien. des débris supposés appartenir au Boeing 777 de Malaysia Airlines disparu depuis le 8 mars ont été suspendues jeudi en raison du mauvais temps, ont indiqué les autorités australiennes. Avions et bateaux ont été rappelés.

"Tous les avions retournent sur Perth (la grande ville de la côte occidentale australienne) et les navires quittent la zone de recherche", a indiqué l'autorité australienne de sécurité maritime (AMSA).

Six avions militaires australiens, chinois, japonais et américains étaient en mission, avec cinq appareils civils, pour scruter deux zones de recherches à plusieurs milliers de kilomètres au sud-ouest de Perth. Cinq bateaux ont, eux aussi, été rappelés.

La veille, la Malaisie avait annoncé que des images prises par un satellite d'Airbus Défense et Espace révélaient la présence de 122 objets flottants dans un périmètre de 400 km2 dans le sud de l'océan Indien, à l'intérieur de l'aire de recherche définie par les pays engagés.

Objets de plusieurs mètres

Des images de satellite précédentes, communiquées par l'Australie, la Chine et la France, montraient aussi des objets flottants dans cette zone. Certains mesuraient plusieurs mètres.

Faute d'avoir pu les récupérer et donc de les identifier, il est impossible de dire si ces objets sont des débris du Boeing 777 qui a disparu le 8 mars. Transportant 239 personnes, il effectuait la liaison Kuala Lumpur-Pékin.

L'avion a dévié de son plan de vol peu de temps après son décollage de Kuala Lumpur et continué à parcourir des milliers de kilomètres vers le sud, avant de s'abîmer en mer, vraisemblablement à court de carburant.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes