Bulletin d'informations de 13h00

* Ukraine: malgré le froid, les pro-européens campent à Kiev
* Neuchâtel: Le Tribunal cantonal donne raison à Jean-Charles Legrix
* Caritas: Les cantons n'encouragent pas assez les jeunes enfants

UKRAINE : Les opposants pro-européens restaient mobilisés mardi, notamment à Kiev, où environ 200 d'entre eux, équipés de tentes et de braseros bravent le froid sur la Place de l'Europe, près du gouvernement. Selon une source polonaise, une déclaration serait en préparation en vue du sommet européen de Vilnius.

"Pour le rapprochement avec l'Europe !" lisait-on sur une bannière déployée sur cette place du centre de la capitale ukrainienne, choisie par les opposants pour installer leur camp de tentes après la volte-face du pouvoir la semaine dernière, qui a suspendu les préparatifs d'un accord d'association avec l'Union européenne.

JAPON: L'opérateur de la centrale accidentée de Fukushima, la compagnie Tepco, a annoncé mardi avoir débuté les opérations pour effectuer un deuxième retrait d'assemblage de combustible nucléaire de la piscine du réacteur 4. Après avoir extrait du combustible neuf, Tepco retire cette fois du combustible usé.

La compagnie Tokyo Electric Power (Tepco) a précisé dans un courriel qu'elle allait retirer du combustible usé, ce qui rend la tâche encore plus délicate car ce matériau est plus radioactif que celui, neuf, extrait la première fois. Tepco avait effectué sans problème du 18 au 22 novembre une première extraction de 22 assemblages de combustible neuf, sur les 1533 (dont 202 neufs) à transférer de la piscine 4 à un bassin dit commun, bien plus sûr.

ECOSSE : Le Premier ministre nationaliste écossais, Alex Salmond, a dévoilé mardi à Glasgow son livre blanc de 670 pages, dix mois avant un référendum d'indépendance historique. "L'avenir de l'Ecosse est désormais entre les mains des Ecossais", a-t-il déclaré en conférence de presse.

M. Salmond, qui milite pour le oui à la consultation du 18 septembre 2014, a assuré que l'Ecosse avait un "grand potentiel en tant que pays", avec ses "universités de renommée mondiale", son "formidable héritage culturel" et ses "immenses ressources naturelles". Il a encore déclaré vouloir construire une "nation plus juste et plus prospère", notant au passage que les Ecossais avaient payé plus d'impôts que le reste du Royaume-Uni ces 32 dernières années.

AFFAIRE LEGRIX: Jean-Charles Legrix, évincé cet été par ses collègues du Conseil communal de La Chaux-de-Fonds, obtient gain de cause auprès du Tribunal cantonal neuchâtelois. La cour de droit public a admis son recours et a annulé la décision.

L'arrêt, daté du 25 novembre, a été communiqué mardi aux parties, a indiqué dans un communiqué Georges Schaller, avocat de M. Legrix.

ARMÉE - AÉRODROME DE SION: La fermeture de l'aérodrome militaire de Sion suscite des réactions contrastées auprès des parlementaires valaisans à Berne. Jean-René Fournier peste contre la décision du Département fédéral de la défense (DDPS). Stéphane Rossini y voit une chance pour une nouvelle stratégie économique.

"Le Valais est perdant sur toute la ligne", lance le conseiller aux Etats Jean-René Fournier (PDC/VS) membre de la commission de politique de sécurité.

NATURALISATIONS: Les candidats au passeport suisse devraient disposer d'un bonus s'ils ont vécu en Suisse entre 5 à 15 ans. Le Conseil national a fait mardi un compromis en faveur des jeunes. Mais pour le reste, il est resté ferme dans la révision de la loi sur la nationalité, maintenant la plupart des divergences qui le séparent du Conseil des Etats.

A l'avenir, l'accès à la nationalité suisse sera réservé aux détenteurs d'un permis d'établissement (C). En échange de ce durcissement, la durée de séjour, fixée actuellement à douze ans au moins, devrait être réduite dans toute la Suisse.

PAUVRETÉ: La majorité des cantons n'investit pas assez dans l'encouragement précoce des enfants. C'est ce que conclut Caritas sur la base d'un rapport de monitorage publié mardi. Les enfants bénéficiant d'une telle offre en âge préscolaire ont moins de risques de tomber dans la pauvreté étant adultes.

En Suisse, la pauvreté dépend avant tout du niveau de formation, écrit l'organisation caritative. Les inégalités à l'entrée à l'école enfantine ne sont pas effacées pendant la scolarité.

CONVENTION INTERNATIONALE: La Suisse peut désormais adhérer à la convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées. Après le National, le Conseil des Etats l'a acceptée mardi par 32 voix contre 3. Le texte interdit toute forme de discrimination, vise à garantir les droits des handicapés et à promouvoir le respect de leur dignité.

Malgré les réserves émises un temps par la droite sur les adaptations que la convention impliquerait dans le droit du travail ou le système éducatif, le Parlement a donné son feu vert à la ratification.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes