Bulletin d'informations de 17h00

* Soudan du Sud: l'ONU confirme la mort de deux Casques bleus
* Imprimerie Saint-Paul: un plan social est signé
* Porrentruy: la victime d'un brigandage avoue avoir tout simulé

SOUDAN DU SUD: L'ONU a confirmé vendredi que deux Casques bleus indiens avaient été tués et un autre grièvement blessé jeudi au Soudan du Sud. Le pays est en proie à des violences meurtrières qui risquent de faire basculer le jeune Etat dans la guerre civile.

"Nous pouvons confirmer que deux soldats indiens d'un bataillon de la Mission de l'ONU au Soudan du Sud (Minuss) ont été tués au combat" lors d'une attaque de la base de l'ONU à Akobo, dans l'Etat de Jonglei (est), a indiqué la Minuss dans un communiqué.

CENTRAFRIQUE: La Suisse augmente son aide après la dégradation de la situation humanitaire en République centrafricaine. Elle a débloqué 800'000 francs pour le Haut-Commissariat des réfugiés (HCR) pour la protection des déplacés dans ce pays.

Ce soutien vise en particulier les femmes et les enfants face aux risques de violences et d'exploitation, ainsi que l'amélioration de leurs conditions de vie, a précisé vendredi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) dans un communiqué.

SUISSE-FRANCE: La France s'acquitte de son arriéré fiscal. Elle a versé vendredi à la Confédération la somme de 276 millions de francs due au titre de rétrocession des impôts perçus auprès des frontaliers français travaillant en Suisse, indique le canton de Vaud.

L'argent revient aux cantons de Vaud, Bâle-Ville et Bâle-Campagne, Berne, Soleure, Valais, Neuchâtel et Jura. Le gouvernement vaudois souligne attendre "de la France qu'elle respecte à l'avenir ses engagements financiers".

UNION EUROPÉENNE: Les pays de l'UE doivent se mettre d'accord d'ici mars pour adopter une directive visant à lutter contre la fraude et l'évasion fiscale, selon les conclusions du sommet de jeudi et vendredi à Bruxelles. Le Conseil européen veut accélérer d'ici là les négociations avec les Etats tiers, dont la Suisse.

La révision de la directive européenne sur la fiscalité de l'épargne doit permettre d'élargir son champ pour étendre l'échange automatique d'informations fiscales aux versements effectués via des trusts ou des fondations.

PAKISTAN: Une violente opération de l'armée pakistanaise contre les talibans a fait au moins 40 morts, y compris des civils, depuis mercredi dans la zone tribale du Waziristan du Nord, ont indiqué vendredi des militaires et des habitants. La région située à la frontière de l'Afghanistan voisin est considérée comme un sanctuaire jihadiste.

L'armée pakistanaise pilonne à l'artillerie lourde depuis deux jours Mir Ali, ville du Waziristan du Nord, depuis un attentat suicide contre ses soldats mercredi. L'attaque a été revendiquée par Ansarul Mujahideen, un groupe affilié aux talibans pakistanais du TTP.

PRESSE: La fin de l'impression des journaux à l'imprimerie Saint-Paul à Fribourg devrait entraîner moins de 10 licenciements. Patron, employés et syndicats ont réussi à se mettre d'accord autour d'un plan social jeudi.

Une cinquantaine d'employés de l'Imprimerie St-Paul sont concernés par ce plan social, a précisé à l'ats Thierry Mauron, directeur de St-Paul Holding SA. La casse a pu être limitée grâce à des retraites anticipées, au départ de six employés pour Tamedia et au transfert des employés restant dans d'autres activités de l'imprimerie (impression offset et numérique).

DONNÉES VOLÉES À SWISSCOM: La procédure juridique relative au vol d'au moins quatre bandes de données de Swisscom est suspendue. Le Ministère public du canton de Berne confirme une information parue vendredi dans la "NZZ". Swisscom examine à présent la possibilité d'engager des démarches juridiques contre le quotidien zurichois.

"Le Ministère public de Berne-Mittelland a suspendu la procédure contre inconnu dans l'affaire des bandes de données volées à Swisscom", a déclaré vendredi à l'ats Christof Scheurer, chargé d'information. "Nous ne disposons actuellement d'aucun moyen de preuve pertinent qui pourrait conduire à l'identification du coupable".

AÉRODROME DE SION: Le Conseil municipal de Sion a réaffirmé vendredi son opposition à la présence d'une escadrille d'avions de combat sur l'aérodrome de la ville. Il va toutefois s'enquérir des conditions minimales posées par la Confédération pour un maintien de la base aérienne dans la capitale.

La fermeture de l'aérodrome de Sion a été débattue au législatif sédunois. Ce dernier a refusé par 46 voix contre 9 une résolution de l'UDC demandant le maintien de la base aérienne de Sion et des jets de combat, a indiqué la chancellerie de la ville vendredi dans un communiqué.

CRIMINALITÉ - JURA: La police jurassienne a confondu la prétendue victime d'un brigandage commis à la fin octobre dans une maison familiale de Porrentruy (JU). Cette personne a reconnu avoir simulé et inventé toute l'histoire. Elle a été dénoncée au Ministère public pour avoir induit la justice en erreur.

L'enquête de police judiciaire et les investigations techniques ont permis de récolter des éléments "démontrant un état de fait incompatible avec les déclarations de la victime", a indiqué vendredi la police cantonale dans un communiqué, sans donner d'autres précisions.

/ATS


Actualisé le