Cannabis: le Colorado ouvre ses premiers "coffee shops"

Les adeptes du cannabis aux États-Unis peuvent enfin consommer légalement de la marijuana à des fins récréatives, dans l'Etat du Colorado. Ils pourront faire de même au printemps dans celui de Washington.

Une loi votée en novembre prévoit l'ouverture mercredi des premiers "coffee-shops" où les consommateurs pourront acheter légalement, à condition d'avoir au moins 21 ans, jusqu'à 28 grammes de cannabis à chaque visite. Certaines sociétés offrent déjà des voyages organisés.

Cette loi est une première sur le continent américain, où la politique combinait interdiction et répression pour les consommateurs, et lutte armée contre les producteurs et trafiquants, notamment dans le centre et le sud du continent.

Rentrées fiscales

Espérant montrer la voie à de nombreux autres États, les cultivateurs de cannabis se frottent les mains, tandis que les autorités sont impatientes de récolter leurs premiers impôts sur cette nouvelle activité.

La consommation de cannabis à des fins médicales est déjà légale et réglementée dans 19 États du pays. Dans la plupart d'entre eux, la consommation à des fins récréatives n'est pas considérée comme un délit.

Mais le Colorado et Washington ont franchi un pas de plus en mettant en place un système où les autorités locales superviseront la culture, la distribution et le marketing de l'herbe pour le simple plaisir des consommateurs, laissant flotter un parfum de "coffee shop" néerlandais sur l'Ouest américain.

L'exemple uruguayen

Le marché est vaste: selon le cabinet d'études ArcView Market Research, les ventes légales de cannabis augmenteront de 64% entre 2013 et 2014, pour passer de 1,4 milliard de dollars à 2,34 milliards.

Le 10 décembre, le Sénat uruguayen a approuvé une loi légalisant la production et la vente de cannabis en Uruguay sous l'autorité de l'Etat, qui devrait entrer en application au cours du premier semestre 2014.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes