"Closer" condamné à payer 12'000 euros à Valérie Trierweiler

Le magazine de boulevard "Closer" a été condamné jeudi par le juge des référés de Nanterre, près de Paris, à payer 12'000 euros de dommages et intérêts à Valérie Trierweiler. Le périodique est poursuivi par l'ancienne compagne du président français François Hollande pour un article du 7 février sur ses vacances à l'Ile Maurice.

Le juge des référés du tribunal de grande instance de Nanterre a également condamné le magazine à la publication de la condamnation en couverture sous astreinte de 1500 euros par jour de retard, selon une ordonnance obtenue par l'AFP.

Hasard du calendrier judiciaire, l'actrice Julie Gayet réclame jeudi à Closer, devant la justice à Nanterre, plus de 50'000 euros pour violation de sa vie privée. Julie Gayet a été propulsée à la une de la presse mondiale après la révélation par le magazine de sa liaison avec François Hollande.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes