Colombie: quatorze guérilleros présumés abattus par l'armée

Quatorze guérilleros présumés des Farc ont péri lors d'affrontements avec l'armée au cours du week-end dans le nord-ouest de la Colombie, a annoncé un haut responsable militaire. Ce coup porté aux révolutionnaires intervient alors que les pourparlers de paix doivent reprendre mercredi à Cuba.

"Jusqu'à hier (dimanche), nous avions recensé 13 neutralisations (de guérilleros) et aujourd'hui (lundi), en poursuivant notre recensement, une autre a été rapportée", a indiqué lors d'une conférence de presse à Bogota le général Juan Pablo Rodriguez, commandant des Forces armées.

Ce coup porté aux Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes) intervient à la veille de la reprise des pourparlers de paix que cette rébellion mène avec le gouvernement à Cuba depuis fin 2012.

Première guérilla du pays, avec environ 8000 combattants, selon les autorités, les Farc sont actives depuis un demi-siècle dans un conflit armé qui a fait des centaines de milliers de morts et des millions de déplacés.

Pas de cessez-le-feu

Ces combats sont intervenus dans le cadre "d'une opération soutenue et continue contre le bloc nord-occidental des Farc", a poursuivi le général Rodriguez.

Les négociations de paix avec les autorités sont menées sans cessez-le-feu sur le terrain.

Ces dernières opérations "démontrent que les Forces armées et la police sont à l'offensive, exécutant les consignes (...) de poursuivre les opérations pour assurer la sécurité et la tranquillité de nos compatriotes", selon le général.

A La Havane, autorités et rébellion sont parvenus à des accords sur trois points de leur agenda de discussions : le développement rural, la participation politique de la guérilla après le conflit et le trafic de drogue. Mardi, les discussions reprendront sur le quatrième point : les réparations aux victimes.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus