Coronavirus MERS: pas d'urgence de portée globale (OMS)

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a affirmé que la situation sur le front du coronavirus MERS reste grave. Mais, relevant que le nombre de nouveaux cas est en diminution, son comité d'experts n'a pas estimé nécessaire de déclarer un état d'urgence de portée globale.

"La situation reste grave en termes d'impact sur la santé publique", a affirmé le Comité d'urgence de l'OMS, au terme de sa deuxième réunion en un mois sur l'épidémie de coronavirus. "Cependant, la recrudescence des cas qui a débuté en avril a maintenant diminué, et il n'existe aucune preuve de transmission d'humain à humain soutenue", ont ajouté les experts dans leurs conclusions.

Le comité a souligné qu'il y a eu des efforts importants déployés pour renforcer les mesures de prévention et de contrôle de la maladie. En conséquence, il a conclu à l'unanimité que les conditions d'une d'urgence de santé publique de portée globale ne sont pas remplies.

Le comité a insisté sur la nécessité d'analyser plus en profondeur les flambées survenues dans les hôpitaux pour mieux comprendre les failles dans la prévention et le contrôle de l'épidémie.

Risques liés aux pélerinages

La situation continue d'être préoccupante, en particulier, en raison de l'augmentation des voyages prévus vers La Mecque pour la Omra (petit pèlerinage), le Ramadan et le Hajj (grand pèlerinage) en Arabie saoudite, premier foyer de la maladie. Une nouvelle session du Comité d'experts aura lieu en septembre pour réévaluer les risques.

Selon le dernier bilan de l'OMS publié lundi, depuis septembre 2012, 701 cas de coronavirus MERS ont été confirmés dans le monde. Sur ce nombre, on enregistre au moins 249 décès, la grande majorité en Arabie saoudite. Il n'existe pour l'heure aucun traitement contre le virus.

Les experts ont en outre affirmé avoir des preuves toujours plus solides que les chameaux sont une source importante d'exposition au coronavirus MERS (Syndrome respiratoire du Moyen-Orient). Ils recommandent de continuer à renforcer les mesures de surveillance et de contrôle à l'échelle mondiale. Deux cas de MERS ont été recensés ces derniers jours en Algérie, a précisé l'OMS.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus