Crainte d'attentats au Proche-Orient et en Afrique du Nord en août

Les Etats-Unis ont conseillé la prudence aux ressortissants américains à l'étranger. Washington évoque un risque accru d'attentats d'Al Qaïda au mois d'août, notamment au Proche-Orient et en Afrique du Nord.

Le département d'Etat estime que les renseignements dont il dispose laissent penser qu'Al Qaïda et les organisations qui lui sont affiliées continuent de préparer des attentats au Proche-Orient et au-delà, et pourraient concentrer leurs efforts sur ce mois-ci.

Cette alerte, a déclaré un responsable américain, se fonde sur les mêmes renseignements qui ont motivé des fermetures d'ambassades américaines pour ce dimanche.

Le département d'Etat a diffusé une liste de 21 missions diplomatiques, dont celles d'Irak, d'Arabie saoudite, d'Egypte, du Bangladesh, d'Afghanistan, de Libye, de Yémen et du Soudan, qui garderont portes closes alors qu'elles auraient dû être ouvertes ce jour-là.

Des sources au sein des services de sécurité américains, s'exprimant sous le sceau de l'anonymat, ont précisé que la menace avait un lien avec Al Qaïda dans la Pénisule arabique (Aqpa). Cette organisation basée au Yémen avait organisé une tentative d'attentat manqué contre un avion de ligne reliant Amsterdam à Detroit à la Noël 2009.

"L'objectif est d'attaquer les Occidentaux, pas seulement des intérets américains", a déclaré le général Martin Dempsey, chef d'état-major des armées américaines.

Toutes les mesures nécessaires

Le président américain Barack Obama aurait pour sa part donné l'ordre à son équipe de sécurité nationale de prendre "toutes les mesures nécessaires pour protéger les Américains" après l'émergence d'une menace d'attentats, a annoncé un responsable de la Maison Blanche.

A Bruxelles, l'Union européenne a déclaré qu'elle allait prendre "toutes les précautions nécessaires" après la fermeture annoncée de certaines ambassades américaines au Proche-Orient. A Londres, la Grande-Bretagne a fait savoir dans la soirée que son ambassade au Yémen serait fermée dimanche et lundi en raison "de risques accrus concernant la sécurité".

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes