Ukraine: craintes d'escalade et hommage aux victimes du Boeing

La convergence de matériels militaires lourds vers Donetsk (est de l'Ukraine) faisait craindre lundi la reprise d'une guerre totale dans ce bastion prorusse en dépit des mises en garde occidentales à la Russie. De leur côté, les Pays-Bas ont rendu hommage aux victimes du crash du Boeing de Malaysia Airlines, abattu en Ukraine en juillet.

Près de Chakhtarsk, à proximité du site où l'appareil a été détruit, des journalistes de l'AFP ont vu six chars et deux blindés faisant mouvement vers Donetsk, épicentre depuis des mois des affrontements entre l'armée ukrainienne et les rebelles.

Des colonnes de camions sans plaque d'immatriculation ont aussi été observées quasiment dans le centre de Donetsk et dans ses environs. De nombreux véhicules tractaient des canons et l'un d'eux, sans bâche, laissait voir des caisses de munitions empilées.

Selon les autorités régionales ukrainiennes, quatre personnes - trois civils et un soldat ukrainien - ont été tuées et sept autres blessées lundi matin dans des tirs d'artillerie contre Avdiivka, une ville sous contrôle gouvernemental proche de la ligne de front.

Présence "très inquiétante"

Des tirs et combats ont aussi été signalés ces dernières heures dans plusieurs autres endroits, notamment dans la région de Lougansk, autre bastion rebelle. L'Ukraine dénonce depuis vendredi l'entrée dans l'Est séparatiste pro-russe de chars et pièces d'artillerie depuis la Russie.

Jugeant "très inquiétante" la présence de camions transportant des pièces d'artillerie et de quelques chars signalés par l'OSCE près des villes rebelles de l'Est, la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini a demandé dimanche soir à Moscou de "retirer d'Ukraine toutes troupes, armes et équipements sous son contrôle" et d'empêcher l'arrivée de nouveaux renforts en Ukraine.

La Maison-Blanche a de son côté mis en garde contre toute tentative des rebelles de s'emparer de davantage de territoire, estimant que cela constituerait une "flagrante violation" des accords de cessez-le-feu dans le conflit qui a fait plus de 4000 morts en sept mois.

Cérémonie à Amsterdam

La situation sur le terrain s'est brusquement dégradée après la tenue le 2 novembre d'élections séparatistes qui ont contribué à saper le processus de paix engagé en septembre par Kiev et les séparatistes avec la participation de Moscou et de l'OSCE.

A Amsterdam, une cérémonie s'est déroulée en l'honneur des 298 personnes mortes dans la chute du Boeing de Malaysia Airlines abattu le 17 juillet au-dessus d'une région sous contrôle des séparatistes. Les Pays-Bas ont perdu 193 ressortissants dans le crash.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus