Des manifestants mobilisent la police à Rio et Sao Paulo

Des protestataires ont détruit au moins cinq agences bancaires au coeur de Sao Paulo. Ces violences ont éclaté peu après un rassemblement pacifique à Rio de Janeiro demandant la démission du gouverneur local. Ces événements ont mobilisé la police.

A Sao Paulo, les manifestants ont bloqué la circulation sur l'avenue Paulista, centre névralgique de la mégapole. Ils ont exigé la démission du gouverneur de Rio, Sergio Cabral. La police est intervenue avec des gaz lacrymogènes pour disperser ce groupe de quelque 300 manifestants.

Les télévisions ont diffusé des images montrant des jeunes au visage camouflé détruisant les vitrines d'agences bancaires et de commerces avec des barrières métalliques. Les participants s'en sont pris notamment à des feux de signalisation et ont brûlé un véhicule d'une chaîne de télévision.

Simultanément, à Rio de Janeiro, environ 200 personnes manifestaient pacifiquement et sous étroite surveillance policière pour exiger la démission du gouverneur de Rio, qui cristallise la colère des jeunes cariocas.

Ces manifestants se sont rendus sur la plage de Copacabana, non loin de l'endroit où le pape achevait de présider une cérémonie devant des centaines de milliers de pèlerins des Journées mondiales de la Jeunesse (JMJ). Des échauffourées se sont produites avec les forces de l'ordre.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus