Des milliers d'Ukrainiens à Kiev manifestent pour l'Europe

Des milliers d'Ukrainiens ont commencé à se rassembler dimanche au centre de Kiev pour une grande manifestation de l'opposition répondant à l'appel lancé par Ioulia Timochenko. Les manifestants s'insurgent contre le revirement du gouvernement qui a décidé cette semaine de ne pas signer l'accord d'association avec l'UE.

Quelque 7000 personnes étaient réunies dans le parc Chevtchenko avant le début de la manifestation dimanche en milieu de matinée sur la Place de l'Indépendance, haut lieu de la révolution orange pro-occidentale en 2004, a constaté un correspondant de l'AFP.

Les participants agitaient des drapeaux de l'Union européenne et de l'Ukraine, et exhibaient des pancartes "J'aime l'UE" pour cette manifestation de l'opposition qui attend jusqu'à 100'000 personnes.

Les forces de l'ordre ont été mobilisées pour éviter tout débordement: "Il y a suffisamment de policiers à Kiev pour assurer l'ordre public", a déclaré une porte-parole de la police, Olga Bilyk.

Timochenko a averti

Le gouvernement ukrainien a abandonné contre toute attente jeudi les négociations sur un accord d'association avec l'Union européenne et décidé de se tourner vers le grand voisin russe, une décision dénoncée par l'opposition et vue comme une erreur stratégique en Europe.

Ioulia Timochenko, l'ancienne Première ministre et adversaire politique du président Viktor Ianoukovitch, a appelé dès vendredi ses compatriotes à protester dans la rue contre l'abandon de cet accord dont la signature était prévue au cours du sommet du Partenariat oriental de l'UE à Vilnius les 28 et 29 novembre.

Mme Timochenko, qui purge une peine de sept ans de prison pour une accusation d'abus de pouvoir qu'elle attribue à une vengeance politique, a averti M. Ianoukovitch qu'il commettait "l'erreur de sa vie", dans une lettre adressée au président, transmise par son avocat.

"Vous pensez que vous allez continuer de bluffer, faire du chantage et jouer" entre la Russie et l'UE, a-t-elle écrit, avertissant l'actuel président qu'il allait "rester seul" face à Moscou.

Pression de Moscou

La Russie, destination du quart des exportations ukrainiennes, avait clairement prévenu Kiev des conséquences commerciales d'un accord avec Bruxelles, pressant l'Ukraine de rejoindre son union douanière de pays de l'ex-URSS.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes