Des milliers de personnes rassemblées à Londres contre la faim

Un rassemblement contre la faim dans le monde a réuni des milliers de personnes samedi dans un parc de Londres. Il avait lieu en marge d'une rencontre internationale sur la malnutrition organisée sous l'égide du Premier ministre britannique David Cameron.

"Quand je me souviens du défilé des athlètes avec leur drapeaux", l'an dernier dans le stade olympique, "je suis horrifié à l'idée que dans certains des pays représentés, plus de trois millions d'enfants meurent de faim chaque année", a lancé à la foule rassemblée à Hyde Park le réalisateur Danny Boyle, concepteur de la cérémonie d'ouverture des JO de Londres.

Le cofondateur de Microsoft et philanthrope Bill Gates a également pris la parole pour dire qu'il est possible "de briser le cercle de la malnutrition car quand des enfants grandissent en étant suffisamment nourris, ils peuvent ensuite faire croître l'économie de leur pays".

Bill Gates avait déjà participé dans la matinée à la réunion internationale contre la faim organisée par David Cameron, qui présidera les 17 et 18 juin le sommet du G8 (Etats-Unis, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie, Canada, Russie) en Ulster. Quelque 3 milliards d'euros d'aide ont été promis à cette occasion.

Forces en commun

Des représentants de 24 pays, dont 19 africains, du monde de la science, des affaires et de la société civile, ainsi que de l'Union européenne et de la Banque mondiale, avaient décidé de se retrouver pour mettre leurs forces en commun.

Sont venus notamment l'ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan ou encore le patron du géant de l'alimentation et des cosmétiques Unilever, Paul Polman. L'épouse de Nelson Mandela, Graça Machel, a dû annuler son déplacement en raison de l'hospitalisation de l'ex-président sud-africain.

Pacte pour la nutrition

Les participants ont signé un "pacte pour la nutrition et la croissance" d'ici à 2020, assorti d'une série d'objectifs.

Il s'agit en particulier d'améliorer l'alimentation de 500 millions de femmes enceintes et d'enfants de moins de deux ans, de réduire de 20 millions le nombre d'enfants de moins de cinq ans souffrant de rachitisme.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus