Des milliers de pro-Morsi manifestent, un mort à Alexandrie

Des milliers de partisans du président islamiste Mohamed Morsi destitué par l'armée début juillet ont manifesté vendredi au Caire. Des heurts ont éclaté en marge de défilés dans des villes de province, et une personne a été tuée à Alexandrie.

Au Caire, quelques milliers de manifestants au total ont défilé dans le faubourg de Nasr City, a constaté un journaliste de l'AFP sur place.

La dispersion sanglante d'un rassemblement de milliers de pro-Morsi par l'armée et la police avait eu lieu le 14 août dans ce quartier. La destruction des campements des places Rabaa al-Adawiya, à Nasr City, et Nahda avait fait des centaines de tués ce jour-là.

Les défilés de vendredi, quasiment un mois jour pour jour après ces violences, étaient d'ailleurs placés sous le slogan "Loyauté au sang des martyrs". De nombreux manifestants brandissaient des photographies des pro-Morsi tués, a rapporté le journaliste.

Heurts dans le nord

Les manifestants scandaient également "A bas le pouvoir militaire", à l'adresse de l'armée qui a destitué et arrêté M. Morsi après que des millions de manifestants ont réclamé son départ fin juin, et nommé un gouvernement civil pour le remplacer.

Ils ont aussi critiqué le général Abdel Fattah al-Sissi, chef de la toute-puissante armée et nouvel homme fort du pays.Un autre défilé se dirigeait vers le palais présidentiel au Caire, selon l'agence officielle Mena.

A Alexandrie, la grande ville côtière du Nord, des heurts sporadiques ont opposé pro et anti-Morsi, faisant un mort et cinq blessés, selon Mena, tandis que trois personnes ont été blessées dans la province de Beheira (nord), de même source.

Dans le nord du pays, des violences entre pro-Morsi et résidents ont éclaté, en marge de manifestations. La police a tiré du gaz lacrymogène pour disperser ces affrontements, ont rapporté des sources de sécurité et les médias d'Etat.

Nouvelles manifestations samedi

De nombreux partisans des Frères musulmans, la confrérie de M. Morsi, ont été arrêtés en marge des manifestations dans différentes villes. Les Frères musulmans ont appelé à de nouvelles manifestations samedi.

Depuis un mois également, une vague sans précédent d'arrestations a décapité et dégarni la confrérie islamiste des Frères musulmans, dont est membre M. Morsi, premier président démocratiquement élu d'Egypte. Plus de 2000 membres des Frères s sont emprisonnés.

/SERVICE


Actualisé le