Des régions allemandes plongées dans une "spirale du déclin"

La pauvreté a augmenté et a atteint "un niveau record" en Allemagne. Les inégalités régionales ont aussi progressé, plongeant des régions entières dans une "spirale du déclin", s'alarment des associations d'aide sociale, dans un rapport publié jeudi.

"L'Allemagne n'a jamais été aussi profondément divisée qu'aujourd'hui", a déclaré Ulrich Schneider, président de la très respectée "Paritätische Gesamtverband", une fédération qui regroupe environ 10'000 associations actives dans le domaine de l'aide sociale et de la santé, lors d'une conférence de presse à Berlin.

"Le taux de pauvreté, à 15,2%, a atteint un nouveau et triste record en 2012", souligne l'édition 2013 du rapport annuel de cette organisation, qui s'appuie sur des données de l'institut allemand des statistiques (Destatis).

Une personne sur 7 menacée

"Une personne sur sept est pauvre ou menacée de pauvreté", avec un revenu inférieur à 60% du revenu médian, a noté M. Schneider, en relevant la hausse quasi-constante du taux de pauvreté depuis 2006, selon le texte de son intervention diffusé dans un communiqué.

La Paritätische Gesamtverband souligne que la pauvreté a progressé alors que le chômage, au contraire, diminuait dans le pays. "Cela pointe du doigt le gonflement des emplois à bas salaire, la baisse des emplois à plein temps soumis à cotisations sociales, la hausse du temps partiel et des conditions d'emploi précaires depuis dix ans", a estimé M. Schneider.

Un fossé qui se creuse

Non seulement l'écart entre riches et pauvres "a significativement augmenté en Allemagne", mais en plus "le fossé entre régions prospères et régions pauvres s'approfondit et s'élargit", a-t-il ajouté.

Ainsi, le taux de pauvreté dépasse à peine 11% dans les riches Etats régionaux du sud (Bavière, Bade-Wurtemberg) mais dépasse 20% dans plusieurs Etats du nord (Berlin, Brême, Saxe-Anhalt et Mecklembourg-Poméranie Occidentale).

/ATS


Actualisé le