Deux attaques au couteau après la mort d'un jeune Arabe israélien

Deux Israéliens ont été attaqués lundi au couteau par des Palestiniens. Une femme de 25 ans a été tuée tandis qu'un militaire d'une vingtaine d'années est dans un état critique. Ces violences surviennent après la mort dimanche d'un Arabe israélien de 22 ans tué par la police israélienne.

La jeune Israélienne a été tuée à coups de couteau par un Palestinien qui a aussi blessé deux Israéliens de 26 et 50 ans avant d'être abattu par un garde, près d'une colonie en Cisjordanie occupée, ont indiqué la police et les secours.

L'homme est sorti de sa voiture et a attaqué les trois civils à un arrêt de bus près du bloc de colonies de Goush Etzion, a rapporté la police.

Soldat poignardé

Il s'agissait de la deuxième attaque de la journée. Vers midi, un Palestinien de 17 ans avait poignardé près d'une gare de Tel-Aviv un soldat israélien d'une vingtaine d'années, grièvement atteint selon un porte-parole de la Magen David Adom, organisation de secours d'urgence israélienne.

L'auteur de l'attaque, présenté par la police étant originaire de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie occupée, a été arrêté. Le jeune homme, qui séjournait illégalement en Israël selon la police, a été identifié par sa famille comme étant Noureddine Abou Hachiye, du camp de réfugiés d'Askar.

Dans la localité arabe israélienne de Taybeh (nord de Tel-Aviv), un Israélien a failli être lynché par des habitants et sa voiture a été incendiée, a indiqué la police.

Abattu dans le dos

Vingt-quatre Arabes israéliens (Palestiniens détenant la nationalité israélienne) - dont dix mineurs - devaient eux être présentés à un juge pour la prolongation éventuelle de leur garde à vue.

Ils sont accusés d'avoir affronté dimanche la police lors de manifestations dans le secteur de Kfar Kanna, près de Nazareth (nord d'Israël) suivant la mort de Kheir Hamdane, 22 ans, tué par les policiers alors qu'il s'opposait à l'arrestation d'un proche.

Les images vidéo de la scène mettent à mal la version des policiers selon lesquels il représentait un danger. Elles montrent qu'il a été abattu, semble-t-il sans sommation, de plusieurs balles tirées dans le dos.

Le Premier ministre israélien a ouvertement invité dans ce contexte les Arabes israéliens ayant participé aux manifestations à aller vivre dans les territoires palestiniens.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes