Erdogan dénonce les récents raids israéliens

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a dénoncé mardi les raids israéliens visant la Syrie. Il les a qualifiés d'"inacceptables". S'exprimant devant le parlement turc, il a demandé aux Nations Unies d'agir pour mettre fin aux attaques."Aucun prétexte, aucune excuse, ne peut justifier cette opération", a déclaré M. Erdogan. Il a estimé que les raids aériens d'Israël "présentent sur un plateau d'or des atouts, des opportunités au régime illégal (du président Bachar) al-Assad" pour rester au pouvoir malgré la guerre civile qui règne dans le pays.Critiquant une nouvelle fois l'inaction de la communauté internationale et plus particulièrement celle des Nations unies face à la crise syrienne, M. Erdogan a exhorté le Conseil de sécurité à agir contre "les massacres" commis par le régime syrien des populations civiles.M. Erdogan réagissait au récent bombardement aérien par Israël d'un complexe militaire syrien, près de Damas, qui, selon des sources israeliennes, abritaient des armes venant d'Iran et étaient destinées au Hezbollah libanais, un allié de Damas.Selon les mêmes sources, l'Etat hébreu avait également pris pour cible, vendredi, un entrepôt comprenant des stocks d'armes sur l'aéroport de Damas. /SERVICE


Actualisé le