Retour au calme après deux nuits de violences à Ferguson

Le calme est revenu mercredi soir à Ferguson, aux Etats-Unis, après deux nuits de violences. Celles-ci avaient fait suite à la relaxe du policier qui avait abattu le jeune Noir Michael Brown en août dernier.

Alors que la neige tombait sur la petite ville du Missouri, une vingtaine de manifestants seulement se sont rassemblés devant le commissariat. Ils avaient été plusieurs centaines à descendre dans la rue deux jours plus tôt.

Une douzaine de commerces avaient alors été incendiés, d'autres pillés et des coups de feu avaient retenti lors d'affrontements entre forces de l'ordre et manifestants. Ces débordements avaient donné lieu à une soixantaine d'arrestations.

La nuit suivante, 45 personnes avaient encore été interpellées dans la commune de la banlieue de St Louis, et plus de 300 au total à travers les Etats-Unis où des manifestations ont essaimé pour protester contre la décision d'abandonner toute poursuite contre le policier blanc Darren Wilson.

Mais le froid qui s'est abattu sur le pays, à la veille de Thanksgiving, a réduit mercredi soir l'ampleur et l'intensité des rassemblements aux cris de "No Justice, No Peace!".

Enquête fédérale

Le département américain de la Justice a promis quant à lui d'enquêter rapidement et en profondeur sur les pratiques de la police de Ferguson, ont déclaré mercredi des défenseurs des droits civiques qui se sont entretenus dès lundi soir avec l'Attorney General Eric Holder.

Le département de la Justice (DoJ), s'il devait conclure que la police de Ferguson viole les droits des citoyens de manière systématique, est habilité à prendre des mesures en vertu d'une loi fédérale de 1994. Celle-ci interdit aux policiers des pratiques privant les citoyens de leurs droits constitutionnels.

Cette loi offre au ministère des moyens importants pour obliger un département de police à se réformer, en lui imposant par exemple la présence d'un observateur indépendant ou en adoptant de nouvelles méthodes de formation.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes