Fin de cavale d'un pédophile présumé dans les Andes

L'Uruguayen miraculé des Andes, prisonnier de la neige pendant quatre mois et retrouvé dimanche, était sur le point de devenir un héros. Il a toutefois été rattrapé par des accusations de pédophilie et fait l'objet d'une demande d'extradition de la part du Chili.

Raul Gomez Cincunegui est accusé d'abus sexuel sur un enfant de huit ans. Il a été découvert dimanche, amaigri et affaibli, à proximité du refuge argentin de Sardina Mountain, à environ 4500 mètres d'altitude dans la vallée de Los Patos, aux confins de l'Argentine et du Chili.

Il ne pesait qu'un peu plus de 40 kg quand les sauveteurs l'ont pris en charge. "Il se remet bien. Il est lucide et il a bon moral. Il était dans un état de déshydratation aiguë. Sa famille vient de lui rendre visite dans l'unité de soins intensifs", a déclaré Rodrigo Belert, porte-parole de l'hôpital Rawson de San Juan.

Des pilotes d'hélicoptères en mission dans les Andes l'ont découvert par hasard, assis à proximité d'un refuge. M. Gomez a survécu en se nourrissant de morceaux de sucre et de raisins secs qu'il avait sur lui, et aussi de nourriture trouvée dans des refuges, selon la police.

Accusé d'abus sexuel

Le miracle a rapidement tourné au fait divers sordide, quand il s'est avéré que le rescapé était en fuite, accusé d'abus sexuel sur un enfant de huit dans les environs de Santiago. "Il a quitté le territoire national alors qu'il lui était interdit de sortir du pays" depuis le 22 avril, a expliqué le procureur Luis Cortez.

M. Gomez était porté disparu depuis mai alors qu'il effectuait un voyage à moto au départ de l'Uruguay. Après s'être rendu à Mendoza (nord-ouest de l'Argentine) pour une rencontre de motards, il avait poursuivi son périple vers le Chili.

Puis, après les faits qui lui sont reprochés, il avait repris la direction de l'Argentine. Toutefois, après une panne de moto, il avait décidé de faire route à pied, avant de s'égarer, en raison des chutes de neige en plein hiver austral, à 4000 mètres d'altitude, d'après son récit aux secouristes.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes