Hollande évoque "le chaos et la mitraille" pour les civils

Le président français François Hollande a rendu l'"hommage de la Nation" vendredi aux 20 000 victimes civiles, aux familles françaises "qui ont connu le chaos et la mitraille" pendant la Bataille de Normandie. Cette reconnaissance officielle de ces victimes est la première.

Elles ont été tuées entre le 6 juin et le 22 août 1944. La région n'a été définitivement libérée du joug nazi que le 12 septembre.

"Je voulais aujourd'hui en ce 70e anniversaire que l'hommage de la Nation puisse s'adresser à tous, civils et militaires. (...) Je voulais que le rôle des Normands fût reconnu", a déclaré le chef de l'Etat français dans un discours au Memorial de Caen.

"Commencée peu après minuit dans le fracas et le feu, cette journée (du 6 juin) s'acheva dans le sang et les larmes, larmes de douleurs, larmes de joie, au terme de 24 heures qui ont changé le monde et marqué à tout jamais la Normandie", a rappelé M. Hollande. "Cette bataille fut aussi celles des civils", a-t-il encore dit, rendant hommage "aux familles entières qui connaissent le chaos et la mitraille".

Discussion avec des civils auparavant

"Les réfugiés se terrent dans les caves, dans les carrières, dans les galeries des mines, dans les églises et dans les monuments comme à l'Abbaye aux Hommes à Caen. La solidarité s'organise. Mais les casernes de pompiers sont hors d'usage, alors les bonnes volontés s'allient pour éteindre les incendies", a également rappelé M. Hollande.

"Partout, des hommes et des femmes de tous âges et de toute condition bravent la mort pour secourir les blessés, déblayer les décombres, héberger les sinistrés", a-t-il ajouté.

Le chef de l'Etat était arrivé au mémorial de Caen à bord d'un hélicoptère. Avant d'entamer son discours, il avait déposé une gerbe de fleurs et échangé quelques mots avec des civils témoins du Débarquement et des combats qui ont suivi.

Il a également inauguré un lieu de mémoire dédié à la souffrance et au sacrifice de la population normande.

Obama et Poutine

Les dirigeants d'une vingtaine de pays, dont les présidents américain et russe Barack Obama et Vladimir Poutine, ainsi que la chancelière allemande Angela Merkel, se retrouvent vendredi sur les plages de Normandie pour honorer les soldats ayant participé au Débarquement il y a 70 ans jour pour jour.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus