Il est impératif d'agir en Corée du Nord selon l'ONU

Les témoignages choquants recueillis sur la situation en Corée du Nord exigent une action de la communauté internationale, a affirmé mardi à Genève le président de la commission d'enquête de l'ONU. Il est impératif de réagir, a-t-il dit.

"Ce que nous avons vu et entendu jusqu'ici, les témoignages personnels choquants, détaillés et spécifiques que nous avons recueillis, requièrent sans aucun doute une action de suivi par la communauté internationale", a déclaré le président de la commission d'enquête Michael Kirby, devant le Conseil des droits de l'homme. "Une action est plus que jamais impérative", a-t-il affirmé.

Le Conseil a décidé en mars dernier de créer une commission pour enquêter sur les violations systématiques à grande échelle commises en Corée du Nord, y compris celles équivalent à des crimes contre l'humanité, de manière à en identifier les responsables.

Violations

La commission s'est réunie une première fois en juillet et a depuis tenu au mois d'août des auditions publiques à Séoul et à Tokyo. "Ces témoignages indiquent des violations graves et très répandues dans tous les domaines", selon M. Kerby. Ce dernier a cité des témoignages sur des tortures, des détentions arbitraires, des mauvais traitements et des atrocités dans des camps de prisonniers.

"Ces témoignages sont représentatifs de schémas à grande échelle qui peuvent constituer des violations graves et systématiques des droits de l'Homme", a souligné le président de la commission, qui a regretté le manque de coopération des autorités de Pyongyang.

"Diffamation politique"

Le représentant de la Corée du Nord à l'ONU a réagi en rejetant totalement les constatations de la commission d'enquête. "Ce matériel a été fabriqué et inventé par des forces hostiles et des transfuges", a déclaré le délégué de Pyongyang au Conseil.

Il a accusé la commission d'enquête d'être l'instrument d'une "diffamation politique" de la Corée du Nord, à l'instigation de l'Union européenne et du Japon soutenus par les Etats-Unis.

"Il ne faut avoir aucune illusion: les pressions exercées par la commission d'enquête n'apporteront pas le moindre changement. Nous continuerons à nous opposer à toute tentative d'un changement de régime" en Corée du Nord, a conclu son représentant.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus