Incendie au Brésil: des soupçons de soustraction de preuves

La police et le Parquet soupçonnaient mardi que des preuves fondamentales pour l'enquête sur l'incendie qui a fait au total 231 tués dans la discothèque de Santa Maria, dans le sud du Brésil, ont été soustraites par les propriétaires de l'établissement. Plusieurs villes du pays ont annoncé des contrôles de sécurité rigoureux."Les caméras de surveillance n'étaient pas là, il n'y avait aucun ordinateur avec les données emmagasinées", a déclaré l'une des procureurs de l'Etat du Rio Grande do Sul, Veruska Agostine, en charge du dossier. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus