Italie: le commandant du porte-conteneurs de Gênes sous enquête

Le commandant du porte-conteneurs qui a violemment heurté mardi soir une tour de contrôle dans le port de Gênes a été placé sous enquête, selon des sources judiciaires. Le dernier bilan fait état d'au moins sept morts.Le commandant du Jolly Nero est sous enquête pour "homicide par imprudence", a précisé l'agence de presse italienne Ansa, citant ces sources.La collision a fait au moins sept morts -deux hommes de la capitainerie du port, dont un garde-côte de 30 ans et un pilote - tandis qu'un survivant a été sorti des décombres mercredi en milieu de journée.Selon un recoupement des sources disponibles, il y aurait encore un ou deux disparus. Cinq personnes ont été blessées dans la catastrophe. Parmi ces derniers, deux sont dans un état grave."Nous avons retrouvé quatre corps dans la structure principale de la tour de contrôle, celle qui abrite les bureaux, et qui est tombée dans l'eau", a précisé l'ingénieur Amalia Tedeschi du service des pompiers. Les trois autres corps ont été retrouvés dans l'ascenseur, tombé lui aussi en mer, selon les secouristes.Appel téléphoniqueUne quinzaine de personnes se trouvaient dans la tour quand celle-ci a été violemment heurtée par le navire. Selon les secours sur place, trois des personnes portées disparues se trouvaient dans l'ascenseur de la tour au moment du choc. On ignore si elles ont chuté dans l'eau ou se trouvent toujours prisonnières des ruines de l'édifice.Un appel téléphonique est parti depuis un téléphone portable sous les décombres de la tour dans le courant de la nuit mais l'appel a été interrompu trop rapidement pour que l'emplacement de l'appareil puisse être localisé avec précision.Homicide involontairePlusieurs heures après l'accident, qui s'est produit vers 23h30, les plongeurs poursuivaient leurs recherches dans le bassin du mole Giano, où se trouvait la tour métallique. D'autres secouristes utilisaient des chiens pour retrouver des personnes sous les ruines de l'édifice.Le navire italien a près de 200 mètres de long, 30 mètres de large et pèse plus de 40'500 tonnes. Selon les premiers témoignages, il semblerait que deux moteurs se soient bloqués, rendant le porte-conteneurs incontrôlable. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus