Johannesburg: Barack Obama et Raul Castro pour un geste historique

Le président américain Barack Obama a serré la main de son homologue cubain Raul Castro, mardi à Johannesburg, lors de la cérémonie en hommage à Nelson Mandela. Ce geste est sans précédent entre les dirigeants de deux pays, en froid depuis plus d'un demi-siècle.

Raul Castro a souri quand Barack Obama lui a serré la main en se rendant vers le podium au Soccer City Stadium, pour y prononcer un discours en mémoire de l'ancien président sud-africain, décédé jeudi 5 décembre. Les deux hommes ont échangé quelques mots avant que M. Obama ne donne l'accolade à son homologue brésilienne Dilma Rousseff, qui se tenait aux côtés du leader cubain dans la tribune du stade.

Médiation suisse

Washington a rompu ses relations diplomatiques avec La Havane en 1961, après la prise de pouvoir de Fidel Castro en 1959 et la nationalisation des biens américains sur l'île. Un embargo américain a été décrété en 1962 sous l'administration de John F. Kennedy.

Depuis 1961, c'est l'ambassade de Suisse à La Havane qui défend les intérêts américains. Depuis 1991, Berne représente également ceux de Cuba à Washington. Les deux pays entretiennent toutefois des sections d'intérêts consulaires qui font office d'ambassades.

Le 9 novembre, s'exprimant devant des milieux anticastristes à Miami, Barack Obama avait estimé que les Etats-Unis devaient revoir leur politique vis-à-vis de Cuba, tout en maintenant l'objectif d'aider à une libéralisation de l'île.

"Il faut garder à l'esprit que lorsque (Fidel) Castro est arrivé au pouvoir, je venais juste de naître. Il est insensé de croire que les mesures mises en place en 1961 sont toujours aussi efficace aujourd'hui, à l'ère d'internet et de Google", avait-il déclaré.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus