Julian Assange appelle à soutenir Edward Snowden

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange a dénoncé samedi l'inculpation d'Edward Snowden pour espionnage par la justice américaine. Il a appelé un "pays courageux" à se porter volontaire pour accorder l'asile à l'Américain. A Berlin, les autorités allemandes craignent un scénario "à la Hollywood".

"Aujourd'hui, le calvaire d'Edward Snowden ne fait que commencer", a déclaré le cyber-militant australien de 41 ans, dans un discours mis en ligne par WikiLeaks.

Julian Assange, qui vit reclus depuis un an dans l'ambassade d'Equateur à Londres pour échapper à une extradition vers la Suède de crainte d'être ensuite transféré aux Etats-Unis, avait prévu de s'exprimer samedi au balcon de l'ambassade. Mais il a "ajourné" cette intervention pour des "raisons de sécurité", selon WikiLeaks.

"Le gouvernement espionne chacun de nous, mais c'est Edward Snowden qui est inculpé d'espionnage pour nous avoir avertis", s'indigne Julian Assange à propos de l'ex-consultant de l'Agence de sécurité nationale (NSA) à l'origine des fuites sur les programmes américains de surveillance des communications. La justice américaine, qui a inculpé Edward Snowden, a demandé à Hong Kong de l'interpeller.

"Les efforts pour trouver un asile à Edward Snowden doivent être intensifiés. Quel pays courageux va le soutenir et reconnaître le service qu'il rend à l'humanité?", s'est interrogé le fondateur de WikiLeaks, qui avait affirmé mercredi déjà être en contact avec des représentants de l'Américain pour "négocier son asile en Islande".

Berlin craint "une catastrophe"

Un homme d'affaires lié à WikiLeaks a révélé jeudi soir que des Islandais préparaient en effet un vol vers leur pays pour Edward Snowden. "Dites à vos gouvernements de se porter volontaires. Proposez-vous pour soutenir Snowden", a exhorté Julian Assange.

A Berlin, la ministre allemande de la Justice, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, a pour sa part déclaré que si les accusations d'espionnage par la Grande-Bretagne se confirmaient, ce serait "une catastrophe", évoquant "un cauchemar à la Hollywood".

"Les institutions européennes doivent faire la lumière immédiatement", a-t-elle déclaré.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus