L'Azerbaïdjan vote pour élire son président, Ilham Aliev favori

L'Azerbaïdjan a commencé à voter mercredi matin pour élire son président. Le chef de l'Etat sortant Ilham Aliev est donné grand favori. Il a déjà effectué deux mandats après avoir succédé à son père en 2003. L'opposition a dénoncé une campagne de répression à l'approche du scrutin.

Les bureaux de vote ont ouvert à 05h00 (heure suisse) et fermeront à 16h00. Les premiers résultats partiels devraient être connus peu après la fermeture des bureaux de vote, selon la Commission électorale centrale. Dix candidats sont en lice pour la présidence de cette ancienne république soviétique du Caucase du Sud.

Le président sortant Ilham Aliev, 51 ans, est quasi assuré de remporter le scrutin, les derniers sondages lui accordant plus de 80% d'intentions de vote, loin devant les neuf autres candidats.

Plus de 58'980 observateurs d'une centaine de pays du monde vont surveiller le déroulement de l'élection présidentielle en Azerbaïdjan où cinq millions d'électeurs sont convoqués aux urnes.

Campagne de répression

Ilham Aliev a succédé à son père en 2003 et a été réélu en 2008 pour un second quinquennat. Il avait obtenu par référendum en 2009 la levée de la limitation à deux du nombre des mandats présidentiels consécutifs.

Avant lui, son père Heydar Aliev, ancien du KGB, la Sécurité d'Etat du temps de l'URSS, et membre du Politburo du Parti communiste de l'Union soviétique, avait dirigé l'Azerbaïdjan presque sans interruption de 1969 à 2003.

L'opposition azerbaïdjanaise a dénoncé une campagne de répression à l'approche du scrutin, avec nombre d'arrestations et des lois adoptées pour bâillonner toute critique des autorités jusque sur internet.

Les organisations de défense des droits de l'homme accusent régulièrement le régime du président Aliev de persécuter des journalistes et d'emprisonner des opposants dans ce pays riche en hydrocarbures situé sur les bords de la mer Caspienne.

/SERVICE


Actualisé le