L'Egypte rouvre le point de passage avec la bande de Gaza

L'Egypte a rouvert pour quelques heures mercredi le point de passage de Rafah avec la bande de Gaza, a annoncé un responsable gouvernemental. C'est la première fois que ce passage rouvre depuis sa fermeture à la suite d'un attentat meurtrier dans le Sinaï fin octobre.

Rafah, seul point de passage reliant le territoire palestinien au reste du monde qui ne soit pas contrôlé par Israël, devait rester ouvert pour quatre heures, jusqu'à 16h00 (15h00 suisses) mercredi et jeudi, a précisé ce responsable.

Cette réouverture est destinée à laisser passer les Gazaouis qui étaient bloqués du côté égyptien de la frontière, ont précisé des responsables de la sécurité égyptienne. Selon l'ONU, plus de 3500 Palestiniens étaient ainsi empêchés de retourner chez eux depuis la fermeture du passage le 25 octobre, au lendemain d'une attaque-suicide qui a tué 30 soldats égyptiens dans le nord du Sinaï.

Dans le sens inverse, des milliers de Palestiniens, dont des malades ou des étudiants, étaient également empêchés de quitter la bande de Gaza pour se rendre à l'étranger, a précisé l'ONU.

Création d'une zone tampon

Ce point de passage est franchi en moyenne par 6200 personnes par mois. Durant les six premiers mois de l'année, il a été fermé pendant 22 jours.

L'Egypte a récemment lancé les travaux pour la création d'une zone tampon à la frontière de la bande de Gaza, affirmant ainsi "traiter à la racine (...) la menace existentielle" que représentent les jihadistes actifs dans le Sinaï frontalier.

L'Egypte soupçonne des activistes palestiniens de prêter main-forte aux auteurs des attentats qui se sont multipliés dans le pays, et l'armée a accéléré la destruction de tunnels avec la bande de Gaza, estimant qu'ils servent au passage d'armes.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes