L'Afrique de l'Est envoie de l'aide pour contrer l'Ebola

L'Afrique de l'Est va envoyer plus de 600 professionnels de la santé en Afrique de l'Ouest pour combattre l'épidémie d'Ebola. L'OMS a annoncé de son côté la fin de la flambée de l'épidémie au Sénégal, alors que l'ONU avertit que l'argent promis tarde à rentrer au moment où la crise s'aggrave.

Sur le milliard de dollars (944 millions de francs) jugé nécessaire par l'ONU pour lutter contre cette épidémie, seul un tiers a été versé. "Des dizaines de pays expriment leur solidarité. Mais nous devons convertir les promesses en actes", a souligné le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, lors d'une conférence de presse.

Il a demandé à la communauté internationale de verser cet argent afin "d'atteindre notre objectif de ralentir la transmission du virus d'ici le 1er décembre", a-t-il insisté.

Mieux loties

Les deux agences onusiennes, en première ligne sur le terrain, le Programme alimentaire mondial (PAM) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sont un peu mieux loties.

Le PAM, qui distribue notamment de la nourriture dans les zones les plus touchées, a reçu un peu plus de la moitié des 180 millions de dollars dont il a besoin. De son côté, l'OMS a reçu 48% de ces fonds, soit 125 millions de dollars. Environ 42 millions supplémentaires lui ont été promis.

Les principaux donateurs sont la Banque mondiale (105 millions de dollars), les Etats-Unis (90 millions), la Banque africaine de développement (45 millions), la Commission européenne (10 millions) et des dons de privés pour 34 millions.

En revanche le fonds spécial de l'ONU mis en place pour parer aux urgences ne dispose que de 100'000 dollars sur les 20 millions initialement promis. "C'est un problème très sérieux", a déploré Ban Ki-moon.

Flambée stoppée au Sénégal

En Afrique même, la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC) a décidé d'envoyer plus de 600 professionnels de santé, dont 41 médecins, en Afrique de l'Ouest, a annoncé le bloc qui regroupe cinq pays de la région.

L'OMS a pour sa part déclaré officiellement la fin de la flambée d'Ebola au Sénégal. L'ONU a félicité les autorités du pays pour avoir pu isoler avec succès le seul cas importé dans ce pays.

/ATS


Actualisé le