L'opposition lance "la résistance" après de graves violences

L'opposition a lancé samedi "la résistance" contre le président sénégalais Abdoulaye Wade, 85 ans, malgré la validation de sa candidature à la présidentielle de février par le Conseil constitutionnel. La décision du conseil a provoqué de graves violences dans plusieurs villes du Sénégal.Les tenants de cette "résistance", dont les modalités restent à préciser, s'opposent d'ores et déjà à une vague d'arrestations de responsables et partisans du Mouvement du 23 juin (M23), qui regroupe partis d'opposition et organisations de la société civile à la pointe du combat contre la candidature de Wade. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus