La Croix-Rouge déplore la mort d'un 34e volontaire

Le CICR, la Fédération internationale et le Croissant-Rouge syrien ont déploré la mort d'un volontaire du Croissant-Rouge, le 34e décès au sein du Mouvement depuis le début du conflit en Syrie en 2011. Hekmat Mohamad Kerbaj est mort le 8 janvier des suites de mauvais traitements.

Le volontaire a été retrouvé sur le bord d'une route le 5 janvier à Jaramana, dans le Damas rural, puis transporté à l'hôpital où il est ensuite décédé. Il avait disparu depuis plus de cinq mois.

Au total, le Mouvement de la Croix-Rouge déplore la perte de 34 volontaires depuis 2011, tous tués ou morts dans l'exercice de leur fonction humanitaire. Ils portaient tous l'emblème leur garantissant protection en vertu du droit humanitaire.

"Alors que la situation humanitaire se détériore, la mort d'Hekmat reflète les difficultés et les dangers que les travailleurs humanitaires affrontent en Syrie", affirment le CICR, la Fédération et le Croissant-Rouge dans un communiqué commun diffusé à Genève.

Le Mouvement appelle une nouvelle fois tous les belligérants à respecter le travail du Croissant-Rouge et à garantir la sécurité de ses employés et leur accès libre et sans entraves aux victimes du conflit.

Moscou discute avec Téhéran et Damas

Sur un plan diplomatique, la Russie a engagé une nouvelle série de pourparlers avec la Syrie et un autre allié du régime de Bachar al-Assad, l'Iran. Ces discussions sont intervenues à moins d'une semaine de la conférence de paix à Montreux (VD) visant à trouver une solution politique au conflit syrien.

Les chefs de la diplomatie iranienne Javad Zarif - qui s'était entretenu mercredi avec Bachar al-Assad - et syrienne Walid Mouallem sont arrivés jeudi à Moscou à bord du même avion. M. Zarif s'est entretenu jeudi matin avec son homologue russe Sergueï Lavrov.

Les trois hommes se sont ensuite rencontrés brièvement dans l'après-midi. "Cela ne veut pas dire que nous avons un projet tripartite", a déclaré M. Lavrov.

Reçu par la suite par le président Vladimir Poutine, M. Zarif a salué le rôle de la Russie dans les négociations sur la Syrie. De son côté, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a exhorté jeudi l'opposition syrienne à prendre part à la conférence dite Genève 2.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus