La Femen tunisienne blanchie, mais elle reste détenue

La justice tunisienne a prononcé lundi un non-lieu pour la Femen Amina Sbouï pour des faits d'outrages envers un gardien de prison. Elle reste toutefois en détention pour avoir inscrit le mot Femen sur le mur d'un cimetière, selon son avocat.

"Le tribunal a décidé un non-lieu pour Amina, c'est une victoire, la justice a commencé à comprendre qu'elle est injustement poursuivie", a déclaré son avocat Ghazi Mrabet. Il a ajoué qu'elle restait détenue en attendant une éventuelle inculpation pour "profanation de sépulture et atteinte aux bonnes moeurs".

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes